Email     Mot de passe  
Connexion | Inscription
Tout en étant très ouverts à toutes les propositions humanistes, il est intéressant de rappeler que les livres saints qui sont à la base de notre civilisation interdisent l'intérêt. Dans la Bible, Ezéchiel 18,5-10, Dieu dit : "L'homme qui est juste, qui pratique la droiture et la justice,... qui ne prête pas à intérêt et...celui-là est juste, il vivra, dit le Seigneur, l'Éternel. " Et juste après, 18, 13, Dieu continue: "S'il prête à intérêt et tire une usure, ce fils-là vivrait ? Il ne vivra pas; il a commis toutes ces abominations; qu'il meure ! que son sang retombe sur lui ! Dans le Coran, 2,275, le verset le plus long de la récitation de la parole de Dieu confirme Son ordre, qu'il est interdit de demander de l'intérêt sur un prêt. Aujourd'hui,  en 2013, le monde entier semble pris dans un piège de dettes à intérêts, par lequel les plus riches pillent les états et leurs peuples par l'inflation, les emprunts à intérêts, les subsides aux banques et la manipulation es cycles économiques pour en tirer des avantages spéculatifs, ces rappels d'interdire l'intérêts nous vient des humanistes comme Etienne Chouard. Ce point a même été à la génèse de la réflexion de ce professeur français, qui se scandalise des procédés par lesquels les politiciens ont cédé la création monétaire à des banques privées. Ce fut par ce moyen, semble-t-il, qu'il a découvert que les riches ont volé le pouvoir des peuples. Ne serait-il pas le moment de faire un reportage ou débat sur les mauvaises pratiques financières actuelles et la finance telle que recommandée par Dieu. Les musulmans ont assez bien développé dans quelles conditions les riches peuvent prêter aux pauvres, sans en abuser, sans que les pauvres soient toujours les perdants et les riches toujours gagnants, mais que ceela se fasse de façon éthique et honnête. En tant que MBA en Finance Internationale (É-U), je me tiens à votre disposition pour débattre, vous recommander des experts dans le domaine et générer des suggestions pour diminuer ces méchanismes de vol d'argent et de pouvoir. Si ce point n'est pas "la cause des cause", il est un des points essentiels par lesquels les riches tiennent le pouvoir et par lequel on peut revenir en arrière, pour les affaiblir petit à petit et pour renforcer la position du peuple calmement.
Et hop, voici mon feedback :
Ci-dessous, j'expose mes motivations auprès des organisateurs :


Je signale mon opinion : je trouve ce sujet...




Infos diverses
Lieu : Dans les studios de Webcastory
L'article
Réagir ?
Intervenants (1)
AUDIENCE
Web-TV,
mode d’emploi
 
 
Et si je sponsorisais ce sujet ?
Sujet proposé par Michel Dardenne
Organisation par Michel Dardenne
Format : Talkshow
Traitement : Débat d'idées
Secteur d'activité : Banques
 
Intervenants :

Tout en étant très ouverts à toutes les propositions humanistes, il est intéressant de rappeler que les livres saints qui sont à la base de notre civilisation interdisent l'intérêt.

Dans la Bible, Ezéchiel 18,5-10, Dieu dit : "L'homme qui est juste, qui pratique la droiture et la justice,... qui ne prête pas à intérêt et...celui-là est juste, il vivra, dit le Seigneur, l'Éternel. "

Et juste après, 18, 13, Dieu continue: "S'il prête à intérêt et tire une usure, ce fils-là vivrait ? Il ne vivra pas; il a commis toutes ces abominations; qu'il meure ! que son sang retombe sur lui !

Dans le Coran, 2,275, le verset le plus long de la récitation de la parole de Dieu confirme Son ordre, qu'il est interdit de demander de l'intérêt sur un prêt.

Aujourd'hui,  en 2013, le monde entier semble pris dans un piège de dettes à intérêts, par lequel les plus riches pillent les états et leurs peuples par l'inflation, les emprunts à intérêts, les subsides aux banques et la manipulation es cycles économiques pour en tirer des avantages spéculatifs, ces rappels d'interdire l'intérêts nous vient des humanistes comme Etienne Chouard. Ce point a même été à la génèse de la réflexion de ce professeur français, qui se scandalise des procédés par lesquels les politiciens ont cédé la création monétaire à des banques privées. Ce fut par ce moyen, semble-t-il, qu'il a découvert que les riches ont volé le pouvoir des peuples.

Ne serait-il pas le moment de faire un reportage ou débat sur les mauvaises pratiques financières actuelles et la finance telle que recommandée par Dieu.

Les musulmans ont assez bien développé dans quelles conditions les riches peuvent prêter aux pauvres, sans en abuser, sans que les pauvres soient toujours les perdants et les riches toujours gagnants, mais que ceela se fasse de façon éthique et honnête.

En tant que MBA en Finance Internationale (É-U), je me tiens à votre disposition pour débattre, vous recommander des experts dans le domaine et générer des suggestions pour diminuer ces méchanismes de vol d'argent et de pouvoir.

Si ce point n'est pas "la cause des cause", il est un des points essentiels par lesquels les riches tiennent le pouvoir et par lequel on peut revenir en arrière, pour les affaiblir petit à petit et pour renforcer la position du peuple calmement.

Expertises concernées :  finance islamique, finance, monnaie
Sujet par :
Loading...
Partager le lien :
Sujets potentiellement connexes :
  • Commentaire de cedric troket : http://www.newb.coop/fr/default.aspx En Belgique une nouvelle banque est en cours de création, elle prend pour le moment la forme d'une coopérative. Actuellement elle en est à la phase de création de fond (uniquement des part limité à 20€ par personnes, pour éviter la prise de pouvoir des actionnaires et quelques milliers d'euros pour les asbl et autres association humanitaire et ONG). La phase de faisabilité est finie, la prochaine phase est la création réel de la banque au près de la BCE,BNB. Leurs but est de créer une banque en utilisant le système actuel mais uniquement avec de petit actionnaire issus du peuple et des entreprises uniquement éthique. Toutes décision seront prise par remontée et partage d'informations entre les actionnaires (toute personnes qui aura un compte chez eux en est un !) et autres votes en AG. Par exemple l'équipe fondatrice du projet à mis en place toute la partie faisabilité, création de fond etc... mais toutes la parties décision, mise en place des services sera en accord avec les membres... Probablement intéressant de voir leurs point de vue... de les inviter au débat ? Commentaire de Michel Dardenne : @Cedric Troket: Étant belge moi-même, j'ai entendu parler de cette initiative. Elle part d'une bonne intention affichée, comme de nombreuses initiatives politiques. Par contre, en la mettant à l'intérieur du système bancaire actuel, sous l'autorité des banques centrale, je ne vois pas comment la forme juridique, ici une coopérative, peut faire une différence avec une autre forme de société. A moins de considérer qu'une telle banque puisse être libre des contraintes auxquelles sont liées toutes les banques, au bénéfice des banques centrales.Même les initiatives de banques islamiques, par exemple au Maroc où je vis actuellement, me semblent s'écarter des principes de la religion, tant elles doivent se soumettre au dictat des banques centrales.Ceci dit, on peut en débattre entre spécialistes d'abord, pour être parfaitement informé avant un débat mur et réfléchi sur antenne... Commentaire de elias robert : Il y a de bonnes informations à prendre là dedans ! Commentaire de Oscar Lemaire : Le sujet est intéressant et il s'agit d'une approche originale du sujet. Commentaire de Michel Dardenne : Merci Justine, de ton enthousiasme. La forme de coopérative, pourtant, n'exclut pas l'intérêt, qui seul est rejeté par toutes les religions monothéistes, qui sont à la base de notre civilisation européenne.En tant qu'économiste, et comme de nombreux autres, maintenant, je comprends bien comme l'intérêt est une supercherie, une tromperie, un vol organisé, aux intérêts des propriétaires privés des banques centrales d'abord, des banques commissionnaires ensuite, qui ont pignon sur rue, mais aussi de tous les épargnants qui visent un rapport sans rien faire sur leur capital.Que ça soit sous forme de coopérative, d'ONG, d'asbl, de sarl, de sa etc... toutes les formes juridiques de sociétés n'y changent rien. Ce que Dieu nous recommande à tous, ce que le bon sens maintenant découvert suite aux diverses crises financières, c'est de ne pas renflouer les banques et de bannir l'intérêt.Questions: -----------------Pourquoi un propriétaire doit vendre son bien à 200.000 euros et doit mettre son argent à la banque ? (cash interdit) Pourquoi l'acheteur doit-il emprunter et rembourser ce capital + intérêts (+ frais de dossiers, + frais de transactions, + frais d'assurance, + frais d'hypothèque...) ? A quoi correspondent ces intérêts, qui représentent souvent 25 à 50% du capital ?Pourquoi n'introduit-on pas des actes notariés de vente avec paiements différés, avec toutes les garanties (hypothèques, assurances) en faveur des vendeurs des biens, qui n'ont souvent pas besoin de tout le capital tout de suite ?Réponse:---------------De nombreux économistes et politiques, peu médiatisés, répondent: c'est au profit des banquiers, uniquement au profit des banquiers. Il n'y a pas de frais face à l'intérêt ! C'est de l'usure, pure et dure !!!Dieu répond: Ceux qui pratiqueront l'intérêt, qu'il en payent ou qu'il en reçoivent, seront maudits. Dieu seul est juge au jour dernier. Dieu est omniscient, Il sait tout et Il voit tout.En ces temps de crises multiples et devant les guerres récurrentes, avec les moyens qu'offrent aujourd'hui l'information, il est de plus en plus clair que c'est l'intérêt qui génèrent les inégalités, les crises, les conflits, les famines, les guerres...Si juste un jour par an, on donnait aux pauvres tous les bénéfices de l'intérêt, de la spéculation, de l'usure sous toutes ses formes, imaginez juste un instant, combien les pauvres deviendraient riches.La famille Rotschild, au centre du système financier mondial, détail selon les dernières évaluations 490 millions de milliards de dollars. Cela représente 70 millions de dollars par habitants sur terre, pour chaque personne, chaque bébé, chaque vieillard, et pourtant, certaines personnes n'ont pas 1 dollar par jour pour manger, alors que leur gouvernement s'endettent et payent des intérêts à n'en plus finir.N'y a-t-il pas quelque chose qui dépasse ces êtres humains si avides d'argent ?Sommes-nous réellement incapables de réfléchir, d'imaginer un système alternatif ? Commentaire de Michel Dardenne : Voici les références dans la Bible: http://saintebible.com/ezekiel/18-8.htmVoilà aussi celles dans le Coran : http://www.yabiladi.com/forum/pourquoi-interets-sont-interdits-coran-4-1742899.html Commentaire de HELLOCO florian : En France, vous avez la NEF (Nouvelle Economie Fraternelle) qui est une coopérative (loi 1947) de finances éthique dont la création date de 1980 environ, qui pousse pour proposer des services équivalents aux banques ( a déjà reçu plusieurs agrément bancaires dont certains très récemment), elle ne prête que l'argent qu'elle possède (argent récolté auprès des épargnants) et ne finance que les projets à plus value sociale, culturelle et environnementale. et publie la liste de tous les prêts accordés.Met en place des outils pour une meilleure gouvernance démocratique. Est à l'origine d'autres organismes dont Terre de liens (rachat de terre pour le proposer à des agriculteurs qui ont peu de moyens), et Energie partagée, et aussi Enercoop (coopérative qui fournie de l'électricité 100% renouvelable)Pour en savoir plus: https://www.lanef.com/Oui elle est incluse dans le système financier mondial mais c'est un début de solution.D'autres pistes intéressantes à creuser notamment sur les monnaies libres: la théorie relative de la monnaie de Stéphane Laborde