Email     Mot de passe  
Connexion | Inscription
Il n'échappe à personne que la fracture numérique est un enjeu d'importance majeure pour l'avenir économique de la France. Alors que le conseil constitutionnel a reconnu l'accès à internet comme un droit fondamental, de nombreux concitoyens demeurent encore et toujours discriminés à cet égard. Alors que les différents acteurs (FAI, collectivités locales, Etat...) continuent de se renvoyer la balle pour payer le minimum, ceux qui paient au final le plus cher tribut de ce probleme restent les internautes...
Et hop, voici mon feedback :
Ci-dessous, j'expose mes motivations auprès des organisateurs :


Je signale mon opinion : je trouve ce sujet...




Infos diverses
Lieu : Dans les studios de Webcastory
L'article
Réagir ?
Intervenants (2)
AUDIENCE
Web-TV,
mode d’emploi
 
 
Et si je sponsorisais ce sujet ?
Format : Talkshow
Traitement : Débat d'idées
 
Intervenants :
Il n'échappe à personne que la fracture numérique est un enjeu d'importance majeure pour l'avenir économique de la France.

Alors que le conseil constitutionnel a reconnu l'accès à internet comme un droit fondamental, de nombreux concitoyens demeurent encore et toujours discriminés à cet égard.

Alors que les différents acteurs (FAI, collectivités locales, Etat...) continuent de se renvoyer la balle pour payer le minimum, ceux qui paient au final le plus cher tribut de ce probleme restent les internautes...
Expertises concernées : 
Partager le lien :
Sujets potentiellement connexes :
  • Commentaire de Dominique Rabeuf : AmusantRéduction de la fracture sociale et accès aux Autoroutes de l'information et nouveaux médias . Un vieux thème de campagne en 1995 Les mulots n'ont pas beaucoup bougé Remarquons que certains s'excluent d'eux même de la toile, comme par exemple le SIG victime de la mort subite du nourrisson (syndrome du Web têtard qui veut atteindre l'état du boeuf sans passer par celui de la grenouille)    Commentaire de : ce sujet me parait être un juste prolongement d'un autre thème en attente de financement ;) Commentaire de André Loechel : Après la fracture sociale, la fracture cognitive!Chacun sait que la Finlande a fait de l'accès au haut-débit un droit fondamental avec une connexion minimale assurée de 1 Mbit/s aujourd'hui et de 100 Mbit/s d'ici cinq ans: 96 % de la population en bénéficie (4 000 foyers sont encore exclus). On a noté à cet égard l'analyse d'un ministre des transports et des communications devenu célèbre, Suvi Lindén: "nous avons pris en compte le rôle d'Internet dans la vie quotidienne des Finlandais, les services Internet ne sont plus uniquement faits pour le divertissement"; mais cela n'est pas nouveau en Finlande où nous avons entendu le même constat à Turku lors d'une grande rencontre franco-finlandaise dédiée à la ville numérique, et ceci au début de ce siècle!Lors de notre participation aux trois premières journées de la présidence suédoise consacrées à l'Internet du futur, à Lulea (près de la Laponie) en juillet dernier, nous avons entendu par ailleurs une ministre suédoise qui n'a pas dit autre chose.Mais dans les deux cas, et dans bien d'autres, ce n'est quasiment plus cette "fracture"-là qui est crainte, c'est celle qui relève bien plutôt de vecteurs culturels et cognitifs dans le contexte de la genèse d'une économie de la connaissance et de la complexité: c'est là le véritable sujet, pour peu que l'on prenne en compte l'Europe et le monde et non plus un petit nombrilisme qui en la matière n'intéresse plus grand monde. Commentaire de André Loechel : trouve ce sujet : Excellent !Passionnant, à condition en effet d'éviter les vieilles lunes illustrant des rhétoriques creuses et des schémas mentaux dépassés! Commentaire de Dominique Rabeuf : trouve ce sujet : Excellent !Idem @André Commentaire de Dominique Rabeuf : La Finlande est aussi un exemple en matière de résultats de l'enseignement autant scientifique que littéraire. Notre problème, ici en France, est le boulet de l'exception culturelle et l'illusion d'un rayonnement intellectuel. Commentaire de François Aubriot : trouve ce sujet : Intéressantsujet très "sensible" dans la mesure ou le business fera tout pour en faire toujours plus (de business) les élus toujours plus (pour les votes) et au final ce sont les "fracturés" qui le restent... (ou voire sont de plus en plus nombreux). La connexion n'est pas le seul moyen de réduire cette fracture et nous y arrivons avec des couts noyés dans le cout d'un loyer. Le dispositif (celui qui permet d'accéder) est à mon avis au centre du débat..et là entre réutilisation, Open source, architecture informatique en rupture... il y a aujourd'hui de belles et grandes choses à faire. a bientôtfa