Email     Mot de passe  
Connexion | Inscription
Depuis 2009 une décision de justice sur la concurrence émise par la Commission européenne oblige Microsoft à ne plus imposer de manière exclusive son navigateur internet aux utilisateurs de windows. Depuis cette date une fenêtre dont l’affichage est déclenchée automatiquement par windows informe les internautes européens de tous les navigateurs web existants sur le marché et afin que ceux-ci puissent  éventuellement en installer de nouveaux sur leur machine en supplément ou en remplacement d’internet explorer.   [ Participez à l'éditorialisation de ce talkshow en répondant aux questions dans l'onglet 'Aidez nous à préparer ce sujet' ci dessus :-) Participez au talkshow en créant un compte sur ce site et en posant votre candidature ] Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de voir cet écran, encore appelé Ballot Screen, je vous invite à le visionner maintenant sur cette page et tel qu'il apparait aux yeux des utilisateurs .    Or il y a quelques jours l'Union Européenne a infligé une amende record de 561 millions d'euros à Microsoft pour non-respect de ses engagements sur le choix du navigateur web sous Windows 7 de 2011 à 2012. Suite à l'annonce de cette amende... Eric Dupin sur son blog , sans remettre en cause la légitimité de l'amende par rapport aux engagements non tenus de  Microsoft, a par contre exprimé de manière forte son incompréhension quant au bien-fondé de cette réglementation laquelle, estime-t-il, est totalement arbitraire. Eric Dupin nous interpelle. Pourquoi contraindre une entreprise à ne plus disposer de la liberté de proposer ce qu’elle souhaite à l’intérieur de SES produits ? Et surtout pourquoi cette réglementation se focalise-t-elle uniquement sur le choix des navigateurs ? Et pourquoi ne concerne-t-elle que Microsoft ? Pourquoi n'y aurait-il pas de ballot screen dès lors que l'internaute doit choisir son moteur de recherche ? Pourquoi Google ne devrait-il pas être traité de la même manière que Microsoft de ce côté là ? Ne serait-ce pas être simplement cohérent ? Et ce n'est pas tout au sujet du ballot screen... Il y a 3 ans alors que le ballot screen du choix des navigateurs venait d'être mis en place je m'y suis intéressé et j'ai observé dans cet article que son ergonomie avait été pensée d'une manière qui contrairement à l'objectif fixé ne favorisait pas le choix des internautes mais les induisait en confusion . Le ballot screen n'ayant pas changé depuis, le constat reste le même aujourd'hui. Faisons une simple observation : alors que le ballot screen est censé nous permettre d'effectuer un choix en toute liberté et transparence de son navigateur internet quel internaute va se donner la peine d’aller cliquer le lien « en savoir plus » de chacun des 12 navigateurs offerts dans la fenêtre et afin d'effectuer enfin son choix ? Je vous propose de débattre sur les points suivants : 1 - Doit-on conserver le ballot screen du choix des navigateurs ? 2- Est-il vraiment nécessaire d'envisager d'autres ballot screen pour d'autres usages de l'internet (par ex : moteur de recherche) ? 3 - Comment penser les ballot screen en se mettant dans la peau de tous les publics d'internautes ? 4 - Comment éviter de faire des ballot screen un terrain de conflit entre les acteurs de l'écosystème internet ? 5 - Et si les internautes s'occupaient des ballot screen ?  Est-ce que cela a un sens ? Comment ?
Et hop, voici mon feedback :
Ci-dessous, j'expose mes motivations auprès des organisateurs :


Je signale mon opinion : je trouve ce sujet...




Infos diverses
Lieu : Dans les studios de Webcastory
L'article
Réagir ?
Intervenants (2)
AUDIENCE
Web-TV,
mode d’emploi
 
 
Et si je sponsorisais ce sujet ?
Format : Talkshow
Traitement : Débat d'idées
Secteur d'activité : Internet
 
Intervenants :

Depuis 2009 une décision de justice sur la concurrence émise par la Commission européenne oblige Microsoft à ne plus imposer de manière exclusive son navigateur internet aux utilisateurs de windows. Depuis cette date une fenêtre dont l’affichage est déclenchée automatiquement par windows informe les internautes européens de tous les navigateurs web existants sur le marché et afin que ceux-ci puissent  éventuellement en installer de nouveaux sur leur machine en supplément ou en remplacement d’internet explorer.

 


[ Participez à l'éditorialisation de ce talkshow en répondant aux questions dans l'onglet 'Aidez nous à préparer ce sujet' ci dessus :-)

Participez au talkshow en créant un compte sur ce site et en posant votre candidature ]

Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de voir cet écran, encore appelé Ballot Screen, je vous invite à le visionner maintenant sur cette page et tel qu'il apparait aux yeux des utilisateurs

 

Or il y a quelques jours l'Union Européenne a infligé une amende record de 561 millions d'euros à Microsoft pour non-respect de ses engagements sur le choix du navigateur web sous Windows 7 de 2011 à 2012.

Suite à l'annonce de cette amende...

Eric Dupin sur son blog, sans remettre en cause la légitimité de l'amende par rapport aux engagements non tenus de  Microsoft, a par contre exprimé de manière forte son incompréhension quant au bien-fondé de cette réglementation laquelle, estime-t-il, est totalement arbitraire.

Eric Dupin nous interpelle. Pourquoi contraindre une entreprise à ne plus disposer de la liberté de proposer ce qu’elle souhaite à l’intérieur de SES produits ? Et surtout pourquoi cette réglementation se focalise-t-elle uniquement sur le choix des navigateurs ? Et pourquoi ne concerne-t-elle que Microsoft ?
Pourquoi n'y aurait-il pas de ballot screen dès lors que l'internaute doit choisir son moteur de recherche ? Pourquoi Google ne devrait-il pas être traité de la même manière que Microsoft de ce côté là ? Ne serait-ce pas être simplement cohérent ?

Et ce n'est pas tout au sujet du ballot screen...

Il y a 3 ans alors que le ballot screen du choix des navigateurs venait d'être mis en place je m'y suis intéressé et j'ai observé dans cet article que son ergonomie avait été pensée d'une manière qui contrairement à l'objectif fixé ne favorisait pas le choix des internautes mais les induisait en confusion. Le ballot screen n'ayant pas changé depuis, le constat reste le même aujourd'hui.

Faisons une simple observation : alors que le ballot screen est censé nous permettre d'effectuer un choix en toute liberté et transparence de son navigateur internet quel internaute va se donner la peine d’aller cliquer le lien « en savoir plus » de chacun des 12 navigateurs offerts dans la fenêtre et afin d'effectuer enfin son choix ?

Je vous propose de débattre sur les points suivants :

1 - Doit-on conserver le ballot screen du choix des navigateurs ?

2- Est-il vraiment nécessaire d'envisager d'autres ballot screen pour d'autres usages de l'internet (par ex : moteur de recherche) ?

3 - Comment penser les ballot screen en se mettant dans la peau de tous les publics d'internautes ?

4 - Comment éviter de faire des ballot screen un terrain de conflit entre les acteurs de l'écosystème internet ?

5 - Et si les internautes s'occupaient des ballot screen ?  Est-ce que cela a un sens ? Comment ?

Partager le lien :
Sujets potentiellement connexes :
  • Commentaire de Fabrice Epelboin : se porte volontaire pour participerJ'adore Microsoft (non, je déconne) Commentaire de Frédéric Fadel : se porte volontaire pour participerA l’heure où grâce à l’internet et de plus en plus, chacun est capable de chercher, trouver, développer, partager et confronter son avis et mesurer sa pertinence… il est ironique de voir que le même internet permet aux législateurs insatiables, d’augmenter les réglementations dans le seul but de poursuivre une vision centralisatrice et périmée de la société. Commentaire de : Le lien vers l'article d'Eric Dupin n'était pas le bon. C'est désormais corrigé.J'ai également modifié le sous titre lequel devient : "Les ballot screen manquent leur cible aujourd'hui. Cela a-t-il un sens que les internautes s'en occupent ? Comment ?" Commentaire de : Soit le bienvenu Fabrice Commentaire de : Soit le bienvenu Frédéric Commentaire de : Le ballot screen a été traité une première fois sur plateau début 2010 via le sujet "La guerre des navigateurs aura bien lieu - et ça se passera en Europe" http://techtoc.tv/event/442/social-media--web-2.0/subversive-tv/la-guerre-des-navigateurs-en-europe Commentaire de : Selon cet article et si l'on s'en tient aux chiffres nous sommes déjà dans l'ère post-PC la question d'étendre les ballot screen à d'autres cas de figure que l'installation du navigateur internet lors de sa première utilisation de windows est évidemment une évidence et comme le rappelait Eric Dupin.http://www.iphon.fr/post/ere-post-pc-ios-et-android-devant-windows Commentaire de : Voici une infographie illustrant l'histoire des principaux navigateurs vue sous l'angle de leur popularité... http://www.webotoff.fr/wp-content/uploads/2011/03/IG-Browser-Evo-2-1000px.jpg Commentaire de : Voici une autre infographie illustrant la répartition des navigateurs dans différents pays européens (selon le cabinet AT Internet) Internet Explorer toujours en tête en France mais en perte de vitesse tout de mêmehttp://www.atinternet.com/wp-content/uploads/2013/03/War-MS-Google-Apple-Janvier-2013.pdf Commentaire de : Pour comprendre le ballot screen il est intéressant de remonter un peu le temps ...Netscape Navigator le premier navigateur à succès né en 1994.Microsoft prenant alors seulement conscience de l'importance du web lui emboîte le pas en créant le navigateur Internet Explorer en 1995.Une bataille oppose les 2 navigateurs laquelle sera d'abord à l'avantage de Netscape mais Microsoft et son Internet Explorer investi d'énormes moyens pour interrompre Netscape dans sa lancée fulgurante.Internet Explorer 1.0 est diffusé sous la forme d'une option dans le premier pack plus! de Windows 95 (ce pack étant payant), pour concurrencer Netscape Navigator, alors payant.Puis il est intégré sous sa version 4.0 à windows 98 et pour la première fois d'une manière totale au système si bien qu'il devient alors très difficile à désinstaller.Intégré à Windows 98 et offrant des performances souvent supérieures, Internet Explorer fait progressivement le ménage jusqu'à réduire Netscape à une part de marché minuscule. Pendant plusieurs années, la domination de Microsoft sur le marché des navigateurs semble irréversible.2007 : Opera Software éditeur du navigateur Opera saisi les instances européennes pour se plaindre de Microsoft qui force à l'utilisation d'Internet Explorer envers les utilisateurs de Windows.Le 11 juin 2009, Microsoft annonce que les versions européennes de Windows 7 ne seront pas fournies avec Internet Explorer 8, et ce pour respecter le souhait de la Commission européenne qui accuse Microsoft de vente liée. Finalement, un compromis sera trouvé et le navigateur sera quand même fourni avec le système d'exploitation. Microsoft proposera en effet un écran de choix des navigateurs (le ballot screen) afin d'éviter des poursuites. En 2010 un écran de choix des navigateurs est ainsi proposé aux utilisateurs de windows 7.En 2011 et 2012 Microsoft omet d'intégrer l'écran de choix des navigateurs à sa mise à jour de windows 7.Début 2013 : l'Union européenne condamne à une lourde amende Microsoft pour avoir manqué à la réglementation c'est à dire pour avoir omis d'ajouter l'écran de choix des navigateurs au cours de la période 2011 à 2012 (windows 7).Faits compilés grâce notamment à la source suivante : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89volution_de_l%27usage_des_navigateurs_WebCes faits ne sont pas exhaustifs mais permettent une première compréhension. En outre ils font état de ce que l'on a appelé la première guerre des navigateurs qui a opposé Netscape à Microsoft donc. Une deuxième guerre officiera à la suite de la première et dès 2006 laquelle opposera Microsoft (Internet explorer) et d'autres navigateurs essentiellement Firefox mais aussi Opera. Cette 2eme guerre a aussi eu son importance dans l'apparition du ballot screen. Commentaire de jpvincent : Écrire quelque chose... Commentaire de jpvincent : Plusieurs points :- d'abord le ballot screen est une décision qui a été appliquée après plusieurs années de procès. le point de départ était un hyper monopole, aujourd'hui fragilisé de Windows et par extension de Internet explorer. C'est opera qui avait attaqué, à une époque où ils espéraient encore pouvoir moneyer les navigateurs de manière directe. Le modèle du navigateur gratuit l'ayant emporté (heureusement pour l'Internet et l'humanité, rien que ça), et l'ultra domination de Internet explorer ayant disparue, ça peut maintenant paraître obsolète.- cet écran comme toutes les tentatives des éditeurs de site de l'époque de suggérer des navigateurs récents (kill IE6) n'a pratiquement pas eu d'influence sur les statistiques d'utilisation des navigateurs. Par exemple Facebook, 9 mois auparavant avait mis en place une popin inratable pour suggérer d'arrêter d'utiliser IE6. Malgré le déjà demi milliard d'utilisateurs, les stats n'ont pas bougé.Pour moi clairement à l'époque la plupart des gens ne savaient ce qu'était un navigateur, mises à part les geeks et leurs mères qui préconisaient Firefox. L'intérêt de la majorité des gens est venu après, lorsque Google et Microsoft se sont mis à faire des publicités grand public (affichage, télé)pour résumer, le ballot était une réponse à une question que les gens ne se posaient pas. C'est maintenant une réponse qui a été contournée par des moyens classiques de publicité.Faudrait il faire de même pour les moteurs de recherche ? L'administration américaine pourtant tatillonne sur les monopoles n'attaque pas celui de Google car «la compétition n'est jamais qu'un clic plus loin». En Europe il serait sympathique pour des raisons de pur protectionnisme (espérer avoir un Google européen) de refaire l'équivalent du ballot mais ça serait oublier le flop du précédent, le fait que les navigateurs laissent déjà le choix du moteur par défaut, et qu'on est sur le Web, un endroit où les monopoles se défont en quelques années Commentaire de : Merci JpVincent pour votre commentaire intéressant.J'aurais s'il vous plait 2 petites précisions à vous demander et de façon à ce que nous ayons des faits précis et étayés lors du débat.Lorsque vous écrivez qu'il y a eu plusieurs années de procès, vous voulez parler du procès de Microsoft aux Etats-Unis pour pratique anticoncurrentielle ou bien celui intenté par l'Union Européenne suite à la plainte d'Opera Software éditeur du navigateur Opera ?Voir à ce sujet le paragraphe "Entraves à la concurrence" tout en bas de la page http://fr.wikipedia.org/wiki/Internet_ExplorerEn outre auriez-vous des sources visibles sur le net qui montrent que l'écran de choix des navigateurs n'a pas eu d'influence sur les statistiques d'utilisation des navigateurs ? Commentaire de : En préparation du débat j'ai relevé les fonctionnalités du ballot screen de l'écran de choix des navigateurs. Il me semble important de savoir dans le détail de ce que l'on parle. Cela constituera un matériau utile à notre réflexion / discussion. Le ballot screen tel qu'il apparait aux utilisateurs de windows est visible sur cette page : http://www.browserchoice.eu/BrowserChoice/browserchoice_fr.htmIl a été créé en 2009 par Microsoft et n'a pas subi de mise à jour depuis.il donne accès à un choix composé de 12 navigateurs- parmi ces 12 navigateurs, il affiche de manière aléatoire 5 navigateurs parmi les plus répandus (Chrome, Firefox, Internet Explorer et Opera browser). - il donne accès aux 7 autres navigateurs (Avant browser, Dragon internet browser, Lunascape, K-meleon, RockMelt, Sleipnir, SRWare Iron) au moyen d'une barre de défilement horizontale- il donne un lien direct pour procéder à l'installation de chacun des navigateurs- il donne un lien "en savoir plus" qui renvoie vers le site web de chacun des navigateurs- il donne accès à une page de conditions d'utilisation et de déclaration de confidentialité : http://www.browserchoice.eu/terms/terms_fr.htm Sur cette page est fourni un lien expliquant comment désactiver Internet Explorer. Commentaire de : Mise à jour :J'écrivais précédemment que le ballot screen n'avait pas subi de mise à jour depuis sa création en 2009 mais en réalité si.En comparant son apparence actuelle à celle observée il y a 3 ans (voir la capture écran faite dans ce billet), on peut voir que le navigateur Safari a été remplacé par le navigateur Maxthon. Une mise à jour de l'écran de choix est donc faite qui tient compte de la popularité des navigateurs.En outre le lien "installer" affiché pour chaque navigateur est lui aussi mis à jour de façon à permettre le téléchargement de la dernière version du navigateur offerte par l'éditeur. Commentaire de jpvincent : Je faisais référence à la plainte d'Opera qui a abouti sur le ballot screen.Concernant le second point, voici de quoi étayer ma théorie de l'inefficacité des écrans de suggestion de changement de navigateurs, tout du moins à cette époque :Facebook avait sorti son écran anti IE6 l'été 2009, fin juillet d'après les articles que j'ai pu retrouver :http://techtrends.eu/qui-veut-la-peau-d%E2%80%99-ie6-youtube-et-digg/Si on regarde les courbes IE6 sur toute l'année 2009 : http://gs.statcounter.com/#browser_version-FR-monthly-200901-201001on se rend compte que sa lente descente n'a pas été accélérée après juillet, même aux US ( http://gs.statcounter.com/#browser_version-US-monthly-200901-201001 ) pourtant largement conquis par Facebook à ce moment là Commentaire de : Merci Jpvincent L'écran de choix des navigateurs affiche en principe la dernière version mise à jour des navigateurs. En juillet 2009, IE 6 n'était pas la dernière version puisqu'il y avait IE 7 et IE 8 sur le marché comme le montre le graphique.Et donc qu'il n'y ait pas eu de changement notable sur la courbe d'IE 6 en juillet 2009 ne peut pas à mon avis nous permettre de conclure que l'écran de choix n'a pas d'impact général sur les statistiques d'utilisation car cet écran était censé à l'époque proposer IE 8 en téléchargement.Par contre il y a un fait intriguant toujours à cette période (juillet 09) et pour les stats France, on voit IE 7 en effet rebondir alors qu'il était en courbe descendante. J'ai regardé chez les autres pays européens et il n'y a pas eu ce même rebond mais une continuité dans la descente. Je ne sais pas interprété ce fait pour le moment... est ce que cela a un lien avec le ballot screen ? A savoir est-ce qu'en France le ballot screen s'est mis à proposer IE 7 ? En principe non et selon la principe de fonctionnement du ballot screen ci-dessus évoqué. Commentaire de : selon Mozilla la disparition du ballot screen aurait bien eu de lourdes conséquences sur le téléchargement de son navigateur firefox, c'est à dire qu'il aurait chuté drastiquementhttp://www.clubic.com/navigateur-internet/mozilla-firefox/actualite-519699-screen-ballot-9-telechargements-firefox.html Commentaire de : Je regardais les tablettes informatiques dans une grande surface... mon attention s'est portée sur la tablette "Surface" de Microsoft. On y trouve le dernier navigateur de Microsoft installé par défaut : Internet explorer 10. Sa présence par défaut est confirmée par la page suivante sur le site de Microsoft (rubrique "applications incluses") : http://www.microsoft.com/Surface/fr-FR/surface-with-windows-rt/specificationsj'ai demandé à un vendeur si je pouvais installer les autres navigateurs. Il semble que oui mais ils devraient alors figurer dans les logiciels installés de la tablette et non comme navigateur par défaut.une question : les tablettes (et notamment la tablette surface) sont elles concernées par l'écran de choix des navigateurs ? Commentaire de : Bonjour,attention, il y a deux types de Surface ! Vous avez sûrement vu la Surface RT, vu que c'est la seule qui est sortie à ce jour en France. Cette version embarque une version de Windows 8 allégée spéciale pour tablettes. Impossible donc d'installer les logiciels que vous utilisez sur un PC, navigateurs compris ; seules les applications du Windows Store peuvent être utilisées. Or aucun navigateur n'est encore disponible sur cette boutique. Par contre, la Surface Pro, qui arrivera courant mai, sera équipée d'un processeur Intel et fera tourner Windows 8 Pro, ce qui permettra d'utiliser des logiciels pour PC comme vous les connaissez, en plus des applis Windows Store. Vous pourrez avec cette version installer le navigateur de votre choix.Je précise que Windows 8 est également concerné par le ballot screen. Commentaire de : Pour ma part, je pense que les ballot screen n'ont pas trop de sens. En effet, encore aujourd'hui, les utilisateurs d'Internet ne s’intéressent pas au côté technique. Un navigateur est un navigateur point. Il ont Internet Explorer d'office, il connaissent, il s'en servent. Mais quand ce ballot screen s'affiche, il peut aussi déconcerter certains novices qui ne savent pas ce qu'est un navigateur et qui veulent juste naviguer sur Internet.En fait, c'est une guerre des navigateurs, mais où les clients sont directement impliqués. C'est à eux de choisir ce qui leur convient le mieux, certes, mais là, Opera a carrément fait en sorte qu'on impose un choix au consommateur le plus rapidement possible. Comme un devoir, une élection. D'autant que je trouve agréable et bien pensé que Microsoft intègre un navigateur dès le début de l'Internet grand public. Surtout que c'est aujourd'hui un navigateur de qualité, rapide, fluide et sécurisé.De plus, on constate qu'il n'y a pas que Windows qui intègre un navigateur. Par la suite, Apple a intégré Safari à Mac OS, puis aux iPhone, iPod et iPad. Google aussi a intégré un navigateur à Android. Or, la cour Européenne a toujours eu un dent contre Microsoft, et c'est cette firme qui en fait les frais aujourd'hui. Google semble seulement commencer à avoir des problèmes pour la confidentialité, par contre, on ne touche pas au "dieu" Apple qui lui, expose son abus de position sans gêne et cela ne fait bouger personne. Il ne me semble pas que Mac affiche un ballot screen, ni Linux avec Firefox.En conclusion, les ballot screen, oui, mais on ne fait pas de traitement de faveur : c'est tout le monde ou personne. Commentaire de : merci. si j'ai bien compris windows 8 est concerné par le ballot screen malgré le fait qu'il est impossible d'installer sur cette version le navigateur de son choix ? Commentaire de : Non non, vous pouvez installer le navigateur de votre choix sous Windows 8. Ce système fonctionne comme Windows 7, et vous pouvez installer les logiciels standard, comme des navigateurs. Le ballot screen se présente sous la forme d'une application Windows 8 qui s'affiche peu de temps après l'installation.Par contre, j'ignore s'il y a un ballot screen sous Windows RT (la version allégée pour tablettes), sachant qu'on ne peut installer que les applications du Windows Store et qu'il n'existe aucun navigateur pour l'instant. La seule manière de naviguer est donc IE 10. J'imagine qu'à l'avenir, si des navigateurs apparaissent pour Windows RT, un ballot screen sera mis en place.Mais comme je le dit après, si les PC et tablettes Windows y sont obligés, pourquoi pas les appareils sous Mac OS, iOS, Linux ou Android ? Commentaire de : je vais tâcher de trouver l'info concernant windows RT et quant à savoir si le ballot screen s'y affiche ou non doncpour ce qui est de la non-présence du ballot screen sur les Mac OS, iOS, linux ou android, cela s'explique par l'ancienneté de la décision de l'union européenne (2009) date à laquelle la prédominance des PC était encore manifeste. Ni les smartphones, ni les tablettes n'avaient le succès qu'on leur connait aujourd'hui. Sur le fond, la question d'ajouter le ballot screen à ces OS se pose effectivement. Commentaire de : oui effectivement il est question désormais que l'on pose la question d'une égalité de traitement vis à vis du ballot screen afin que celui-ci s'affiche sur toutes les plateformes et tous les supportsle contexte a changé depuis 2009 date à laquelle l'UE a décidé d'imposer le ballot screen à MicrosoftOr lorsque l'UE a imposé à Microsoft l'ajout du ballot screen sur ses OS en 2009 elle l'avait prévu pour une durée de 5 ans soit jusqu'en 2014, mais cette date a été repoussée d'une année soit 2015 puisque Microsoft a omis d'intégré le ballot screen sur IE7 pendant plus d'une année et comme cela été évoqué plus haut dans les commentairesil reste encore 2 ans d'affichage forcée du ballot screen sur les versions de windows et alors que tous les grands acteurs de l'internet se sont affranchis de windows :Apple avec son Ipad lequel offre le navigateur Safari, Samsung avec son galaxy tab lequel offre le navigateur Android,Google avec son chromebook lequel offre le navigateur Chrome,même Amazon et sa Kindle Fire HD tourne sous Android Commentaire de Frédéric BASCUNANA : Boris, quel est l'état des lieux aujourd'hui ? Commentaire de : J'ai du racheter en avril 2014 un ordinateur et celui-ci faisait bien apparaitre l'écran de choix des navigateurs jusqu'à lors.L'écran de choix ne s'était pas déclaré tout de suite à la prise en main de ma machine mais un peu plus tard (pour une raison que j'ignore soit dit au passage).Je l'avais occulté pour ma part sachant qu'il restait accessible facilement de toute façon dans le menu "applications" de windows.En outre j'avais une idée précise des navigateurs que je souhaitais installer.Or je viens d'y retourner. Si le menu "Choix de navigateur" (dans le sous menu "Autre" du menu principal "Applications") reste bien accessible l'écran qui permettait une découverte et une installation de différents navigateurs internet n'existe plus. Il a été remplacé par le message suivant :Cette application a été créée par Microsoft conformément par une décision de la Commission Européenne, datant de décembre 2009. Les obligations liées à cette décision ont expiré et Microsoft n'assurera plus la maintenance de cette application. Microsoft invite les clients souhaitant en savoir plus sur les navigateurs web ou souhaitant télécharger un autre navigateur à se rendre directement sur le site Internet des fournisseurs de navigateurs Web.Bref la page du ballot screen est tournée et Microsoft n'entend pas la maintenir.Les médias le confirme comme ici par exemple : http://pro.clubic.com/entreprises/microsoft/actualite-745679-ballot-screen.htmlMême le site web attachée à cette obligation et qui reprenait le contenu du ballot screen a été vidé de son contenu : http://www.browserchoice.eu/La condamnation de l'Union Européenne qui forcait Microsoft à l'affichage du ballot screen courait effectivement pour une durée de 5 ans (décembre 2009- décembre 2014). Seulement comme je l'ai fait remarqué précédemment j'avais lu qu'il y avait un report de l'échéance initiale qui repoussait la date à 2015 au lieu de 2014 et du fait d'un manquement de Microsoft dans l'application de la condamnation à laquelle se soumettait la firme de Redmond.(le ballot screen avait disparu de ses machines en 2011 et durant 19 mois)Visiblement ce report a été "annulé".Ce qu'il faut conclure à cet instant c'est la guerre des navigateurs est repartie de plus belle.Les navigateurs qui ont pu bénéficier d'une visibilité du fait du ballot screen (il y avait 12 navigateurs au total) vont devoir s'y prendre autrement.Or le contexte en 5 ans a bien changé et il va être plus difficile pour les navigateurs qui ne sont pas rattachés à des géants comme Google (Chrome) ou Microsoft (IE) ou qui ont réussi à acquérir un capital sympathie comme Firefox à se faire connaitre.C'est un appauvrissement annoncé. La diversité de choix devrait se réduire car certains navigateurs devraient disparaitre.En outre la notion même de "navigateur internet" telle que nous l'avons connue jusqu'à lors est elle aussi remise en question. J'ai observé que ces navigateurs ont changé ces dernières années et tendent à sortir de l'idée que nous en avions jusqu'à lors.Or une absence de diversité devraient inciter les plus grands d'entre eux à quitter définitivement le modèle sur lequel il était fondé. Commentaire de Frédéric BASCUNANA : Commentaire de : Le sujet s'est complexifié et du fait de la navigation croisée que nous effectuons sur notre ordinateur fixe, portable, smartphone et tablette. Qui utilise un navigateur identique sur les 3 machines ? voire sur 2 ? La jeune génération qui utilise principalement le smartphone n'a pas d'idée précise sur l'intérêt premier des navigateurs. Quand on surfe sur son smartphone l'accès au web n'est pas symbolisé par l'icone du navigateur mais par un icone "internet" générique. La confusion est extrême.Paradoxalement, le nombre de navigateurs accessibles sur smarphone est plus important que celui que nous avions connu alors que nous surfions exclusivement sur machine fixe.La majorité avance des fonctionnalités de protection de la vie privée et de fonction de blocage de publicités ce que ne permet pas les navigateurs installés par défaut sur les smartphones par exemple. Leur nombre de téléchargement reste somme toute modeste (10 000, 50 000, 100 000, 500 000 voire 1 000 000 et 10 000 000) ce qui reste peu par rapport au nombre global d'utilisateurs de smartphone.Si l'on s'en tient à la raison qui avait motivée l'apparition du ballot screen (l'abus de position dominante d'internet explorer relevé par la CE sur les machines équipées de l'OS windows) oui le sujet est toujours actuel car aucun choix ni avertissement sur la possibilité de changer de navigateur n'est fait lorsque l'on utilise pour la première fois son smartphone ou tablette et aussi donc comme il a été relevé précédemment sur les machines fixes et portables.C'est la notion même de "navigateur" qui pose question. Les navigateurs proposés sur smartphone ne sont en fin de compte que des applis parmi d'autres qu'il s'agit de télécharger. Aucune distinction n'est faite pour mettre en évidence leur particularisme. Le débat est toujours actuel même si dans la forme il s'agira de dépasser l'écran de choix des navigateurs qui avait été pensé par la CE pour un outil plus ambitieux.. à la mesure de la situation complexe dans laquelle nous sommes donc.