Email     Mot de passe  
Connexion | Inscription
Le secrétariat d'état du numérique a rédigé une charte à défaut d'une loi. Pas de quoi pavoiser, les acteurs majeurs comme Google, Facebook, Twitter ont boudé le cérémonial. Les signataires sont franco-français y compris Microsoft France qui n'est une filiale du groupe de Redmond. Si en grande partie le texte de la charte est assez conventionnel certaines parties reflètent des intentions qui vont bien au delà de la protection du chaperon rouge face au grands méchants loups du Web. Tout cela avec l’ambition d'en faire le point de départ d'une réglementation européenne voire universelle. La partie II introduit une obligation de suppression d'indexation (y compris le vidage des caches) en fait la latitude de réécrire l'histoire au gré des fantaisies de l'exécutif. La partie VI contient un alinéa qui préfigure une obligation de contrôle de la résidence territoriale des contenus.
Et hop, voici mon feedback :
Ci-dessous, j'expose mes motivations auprès des organisateurs :


Je signale mon opinion : je trouve ce sujet...




Infos diverses
Lieu : Dans les studios de Webcastory
L'article
Réagir ?
Intervenants (2)
AUDIENCE
Web-TV,
mode d’emploi
 
 
Et si je sponsorisais ce sujet ?
Format : Talkshow
Traitement : Débat d'idées
 
Intervenants :
Le secrétariat d'état du numérique a rédigé une charte à défaut d'une loi. Pas de quoi pavoiser, les acteurs majeurs comme Google, Facebook, Twitter ont boudé le cérémonial.
Les signataires sont franco-français y compris Microsoft France qui n'est une filiale du groupe de Redmond.

Si en grande partie le texte de la charte est assez conventionnel certaines parties reflètent des intentions qui vont bien au delà de la protection du chaperon rouge face au grands méchants loups du Web.

Tout cela avec l’ambition d'en faire le point de départ d'une réglementation européenne voire universelle.

La partie II introduit une obligation de suppression d'indexation (y compris le vidage des caches) en fait la latitude de réécrire l'histoire au gré des fantaisies de l'exécutif.

La partie VI contient un alinéa qui préfigure une obligation de contrôle de la résidence territoriale des contenus.
Mots-clés :  droit oubli
Expertises concernées : 
Partager le lien :
Sujets potentiellement connexes :
  • Commentaire de Stanislas Jourdan : Excellent sujet plus que d'actualité. Quelques liens : http://www.rue89.com/explicateur/2009/11/11/le-droit-a-loubli-numerique-un-casse-tete-jurididiquehttp://www.slate.fr/story/28621/droit-oubli-politiques-googleSi l'idée du droit à l'oubli peut semble aller de bon sens au premier abord, on se rend rapidement compte que c'est non seulement un vrai casse-tête juridique, mais surtout que cela entraine des effets de bord incroyablement dangereux. Ce n'est pas un droit à l'oubli dont nous avons besoin, c'est un droit au pardon, voire un devoir de bon sens... ;-)  Commentaire de Dominique Rabeuf : Merci pour l'image, j'avais cherché une bonne illustration de « lavage de cerveau » mais je n'en ai pas trouvé de bonne qui soit libre de droits.Cette histoire de « droit à l'oubli » évoque bien les tristement célèbres « lavages de cerveau » avec stage psychiatrique pour les récalcitrants. Commentaire de Sophie Januel : trouve ce sujet : IntéressantA aborder en transversal : libertés publiques, portée juridique d'une charte, projet existants conséquences tech et en entreprise... Commentaire de Frédéric BASCUNANA : trouve ce sujet : Excellent !enfin un sujet anti-langue de bois ;-)) Commentaire de Dominique Rabeuf : L'actualité récente ouvre une toute autre perspective au sujet. Commentaire de Dominique Rabeuf : Droit à l'oubli - Cartes Grises - Où est Cocotte Numérique ?Les dérives mercantiles minables de l'usage des cartes grises.Sécurité Républicaine et Commerce à la mode SarKomintern(Narkozo n'est pas vraiment en cause en lui-même, ce n'est qu'un produit induit voire injecté comme beaucoup d'autres, bref une marionnette)et Commerce d'EtatFrankReich über Alles (Avec le Commerce en plus de données personnelles)Souriez vous êtes filmésIci on ne vous oublie pas.La République Française est elle un moteur majeur Liberticide par construction ?