Email     Password  
Connection | Subscription
Alors que nous avons vécu 2 étapes majeures du web (web 1.0 et web 2.0) et que nous tentons de définir la prochaine dans laquelle nous entrons progressivement en nous aidant de concepts tels que le web temps réel, le web des données, le web sémantique ou encore le web squared, il est temps de se demander ce qui fait courir le web : la technologie, l'humain ou le business ? Sans chercher à opposer catégoriquement ces 3 mondes ce qui aboutirait à un débat stérile, il peut être intéressant d'observer quel rôle jouent les valeurs technologiques, les valeurs humaines et les valeurs business à chacune des grandes étapes évolutives du web.
Here's my feedback:
I transmit my opinion: I find this subject...




Misc infos
Location : Dans les studios de Webcastory
Webcast
notes
Speakers (3)
AUDIENCE
 
Ce sujet vous intéresse ? Cliquez ici pour
 en voir d'autres connexes sur la web tv de :
Format : Talkshow
Treatment : Debate
 
Speakers :
Youssef Rahoui, Madmagz.com, fondateur et dirigeant
Fondateur et dirigeant de Madmagz. Passionné de jazz, d'é...
Pierre Tran, Coopaname
Journaliste, consultant, formateur
Frédéric BASCUNANA, SMARTNOMAD + EFFORST.ORG + @PitchParties & ...
Digital Entrepreneur - Keynote Speaker - DealMaker & Pitc...

Alors que nous avons vécu 2 étapes majeures du web (web 1.0 et web 2.0) et que nous tentons de définir la prochaine dans laquelle nous entrons progressivement en nous aidant de concepts tels que le web temps réel, le web des données, le web sémantique ou encore le web squared, il est temps de se demander ce qui fait courir le web : la technologie, l'humain ou le business ?

Sans chercher à opposer catégoriquement ces 3 mondes ce qui aboutirait à un débat stérile, il peut être intéressant d'observer quel rôle jouent les valeurs technologiques, les valeurs humaines et les valeurs business à chacune des grandes étapes évolutives du web.


Connected subjects:
  • Comment from Vincent Berthelot: Beau sujet mais il faudra être habile pour ne pas se perdre dans l'ensemble des sujets qu'il embrasse, pour ma part la réponse est dans la question !Je ne serai malheureusement pas libre à cette heure pour y participer. Comment from : Merci Vincent. Vous auriez fait un bon intervenant pour venir chatouiller la vision du web que j'avance dans mon article ;-)Il est vrai que la thématique est dense mais c'est ce qui fait aussi souvent l'intérêt des débats. Et Frédéric n'a pas son égal sur la manière de les conduire ;-)Il y a en outre un 2eme plateau qui pourrait compléter le premier.Ceci étant dit je vais m'attacher à préparer une définition synthétique des concepts de web temps réel, sémantique, des données et squared sur cette page de commentaires où tout le monde pourra déjà réagir dessus pour corriger ou compléter et cela afin de nous éviter lors du plateau d'interminables discussions pour nous entendre sur ces concepts. Une grande part du débat et comme le sous titre du plateau le suppose portera sur les valeurs : Quelles valeurs animent le web et où prennent-elles leur source ? Comment from Stanislas Jourdan: Je crois que ce plateau débrousaille pas mal le concept de web squared : http://techtoc.tv/event/426/strategies-online-media/le-web-squared--est-ce-du-pipoil ne faudrait donc effectivement pas s'éterniser sur ces concepts, même si on sera obligé de les rééxpliquer brièvement en début de plateau.Detail amusant en préparant le plateau j'ai eu envie de le renommer : "Qui est le moteur du web :Le bon (humain), la brute (la techno), ou le truand (les mechant capitalistes) ?" ;-) Comment from Dominique Rabeuf: Ma contribution dans l'espace de blog Le Bon - La Brute - Le Truand  Comment from : @ Stanislas : je ne me souviens plus si le concept y a été défini en quelques lignes. je vais de nouveau regarder le plateau. il est bien effectivement de capitaliser sur ce qui a déjà été produit au sein de la communauté après tout ;-)le but est bien d'avoir des définitions prêtes qui nous permettront de voir qu'est-ce qui lie ces différents web et dans quelle direction ils s'oriententétonnante cette allusion au film de Sergio Leone ;-)je vais voir pour endosser un poncho lors du tournage ;-)@ Dominique : et bien voilà de la matière à réflexion, merci Comment from Stanislas Jourdan: @Dominique : belle contribution, avec en plus la mise en forme qui va bien :) Comment from Pierre Tran: (j'ai posté ce commentaire dans l'espace de Dominique Rabeuf, mais je ne suis pas sûr que ce soit le bon endroit, je le reposte ici. Désolé pour le doublon)Bonjour à tous !La question telle qu'elle est posée (quel est le moteur du web ?) appelle pour moi une réponse évidente : la technologie est le moteur du web, le business son carburant et l'humain le conducteur :-) Alors, qu'est-ce qui fait avancer une voiture : le moteur, le carburant ou le conducteur ? On retrouve ici un triptyque analogue à ceux précédemment évoqués.Voilà en tous cas un débat qui s'annonce passionnant. Comme Audren, je pense que c'est la synergie du triptyque humain-technologie-business qui fait avancer le web. Je note cependant dans vos diverses interventions une tendance à minimiser le rôle de la technologie. Quand je lis en introduction à ce débat que "Le Web 2.0 n'a aucune base technologique particulière", ça me fait bondir. Le web 2.0, c'est tout de même la révolution des blogs et des réseaux sociaux, des usages qui ont été rendus possibles parce que la technologie était là. C'est parce que les plates-formes de blog sont devenus accessibles au plus grand nombre que les individus ont pu s'accaparer l'outil et s'exprimer librement. Et les réseaux sociaux ne se sont pas créées tous seuls. Derrière Facebook par exemple, il y a une application créée de tout pièce, des bases de données, un data center, du stockage... Twitter pour sa part s'appuie sur une infrastructure de cloud computing capable de répondre à des montées en charge colossales, choses impossibles il y a encore quelques années.Je me suis donc proposé pour intervenir sur ce plateau pour défendre la Brute, la technologie. Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis journaliste à 01net et 01 Informatique, spécialisé dans le développement et les technologies du web. Je suis par exemple l'auteur de ce dossier sur le web 3.0 :http://pro.01net.com/editorial/506930/que-nous-prepare-le-web-3-0/J'ai été contacté par Boris Perchat qui m'a conseillé de me présenter brièvement, voilà qui est fait :-) Comment from : Je suis en province le 17, et zut, j'aurais aimé participer...Bon sujet, comme d'habitude ! Comment from : @Pierre : j'aime beaucoup ta réponse, et j'adhère assez au fait qu'il ne faut pas minimiser la technologie car c'est elle qui permet de créer ces nouveaux usages qui plaisent au business et à l'humain ;-)Je trouve que l'image du moteur, du carburant et du conducteur est très juste pour expliquer les rôles respectifs de ces trois composantes du succès du web. Comment from : Fort intéressant Pierre cette analogie avec la voiture (son moteur, son carburant et son conducteur). Je remarque à ce titre que si l'humain est le conducteur il a quelque peu oublié quelle était sa destination ;-) Est-ce à dire que nous ne la connaissons pas ou que nous la connaissons mais nous avons perdu notre carte ?Oui la triptyque humain-technologie-business toute entière fait avancer le web. Plus haut sur cette page j'ai précisé dans le prompteur que nous nous garderons de les opposer frontalement pour éviter l'inévitable débat stérile. Ce qui nous empêchera pas cependant d'affirmer individuellement lequel des 3 composants (humain, techno, business) nous semble être davantage moteur que les autres. Car je crois que selon notre sensibilité personnelle et la place que nous occupons nous avons notre opinion sur ce point. Il faut que nous débattions sur ce point au sens noble du terme c'est à dire que nous écoutions les arguments de chacun même s'ils sont contraires pour tenter de les faire dialoguer.Je tiens à rassurer à ce titre les futurs web spectateurs du plateau : le terme "business" n'a pas été employé sous une optique péjorative comme cela peut être le cas parfois lorsque ce terme est mis en avant. Le "business" joue un rôle et il ne s'agit pas ici de le stigmatiser. C'est vrai que l'emploi de ce terme peut faire penser un peu à un raccourci réducteur et je m'en excuse auprès de ceux qui aborde le web sous cet angle principal. Ils sont d'ailleurs les bienvenus en tant que contributeur. J'ai moi-même une vision d'entrepreneur même si j'écris haut et fort dans un texte fourni comme matière au débat que "l'humain est le moteur du web".Tout cela pour dire qu'il est aussi question que nous portions le débat sur les valeurs. Et c'est d'ailleurs le sous titre du plateau : Quelles valeurs animent le web et où prennent-elles leur source ? Nous pouvons aussi nous demander donc : quelles valeurs issues du monde technologique, de l'humain et du business font leur preuve sur le net ?Le titre principal "Quel est le moteur du web ? La technologie, l'humain ou le business ?" sert surtout à donner le ton général.  Comment from : @ Emeric : durant le plateau il est possible de poser des questions en direct qui seront exprimées par Frédéric animateur du plateau ce jour-là (et fondateur de TTT). Comment from Stanislas Jourdan: Oui, très bon complément de Pierre qui est bienvenue pour jouer le rôle de la brute sur le plateau de techtoc (qu'on va peut etre transformer en ring pour l'occasion ? ;-) Blague à part, intuitivement, j'aurais eu tendance à mettre l'humain également en comburant. Pourquoi ? Parce que c'est lui qui alimente les flux du web en contenus de toutes sortes...Sans cette production humaine, pas de business ! Comment from Dominique Rabeuf: Divergences technologiques en vue - La guerre des géantsConnaissez vous Splinternet ?Apple, Amazon, Google Wage Content WarsLa guerre des formats  Comment from Fadhila BRAHIMI: Bonjour, je suis dans le regret....pff... je suis navrée, mon emploi du temps de la semaine prochaine a été chamboulé. Je ne pourrai pas venir sur le plateau. J'en suis bien triste :-( Le sujet est si dynamisant !Je vous souhaite une belle émission :-)A bientôtfadhila Comment from : Peut-être pour une occasion prochaine... à bientôt Fadhila. Comment from : @ Tous Bonjour,voici une tentative d'expliquer le web sémantique par l'exemple et non par la définition finalement (d'autres le font mieux ;-)Mon texte est un peu long pour être exprimé tel quel lors du plateau mais la trame me semble bonne. Qu'en pensez vous ?;-)Actuellement lorsque vous interrogez en tant qu'internaute un moteur de recherche au moyen de mots clef de votre choix, celui-ci va vous proposer des pages web qui affichent un contenu où ces mots clef figurent effectivement. Cela est possible parce que les moteurs de recherche sillonnent en permanence le web afin de lire les pages web (leurs mots et leurs liens hypertexte) pour en connaître le contenu et afin de mémoriser celui-ci. Par exemple si pour préparer votre prochain séjour aux Canaries vous tapez "séjour Canaries" sur votre moteur préféré, celui-ci va vous proposer des pages web où il a constaté que les termes "séjour" et "Canaries" pourront effectivement être lus. Chaque moteur fait de son mieux pour vous offrir en première place des résultats pertinents dans lesquels vos mots clefs s'afficheront en bonne place et on peut supposer dont le contenu général de la page soit pertinent par rapport à vos attentes. Cependant ils ne peuvent garantir ce dernier point car ils sont incapables de comprendre le sens de votre requête et ils pourront parmi les résultats vous suggérer aussi bien des liens pointant vers des pages présentant les offres de séjour au Canaries au sein des sites web des voyagistes que des liens vers des pages sans rapport avec les agences de voyages où figurent néanmoins les termes "séjour" et "Canaries". Parmi les réponses vous pourriez ainsi découvrir une page issue du blog d'un particulier qui relate son dernier séjour aux Canaries. Il y a de fortes probabilités cependant que les sites des voyagistes apparaissent en bonne place dans la liste des réponses parce que les concepteurs de la page auront pris soin de placer ces termes et de les répéter d'une manière qui sied aux moteurs de recherche et que ces derniers savent de plus en plus comprendre la nature du contenu auquel ils ont à faire. Mais cependant les moteurs de recherche ne seront jamais suffisamment intelligent pour que vous puissiez espérer vous reposer totalement sur eux. C'est à vous de vous "débrouiller" avec les différents résultats proposés par le moteur de recherche. Vous allez effectuer vous-mêmes un travail de comparaison entre toutes les offres pour déterminer laquelle vous conviendra le mieux ce qui va vous demander bien entendu de consulter les liens suggérés par le moteur de recherche un par un. Bien sûr vous pourriez décider d'avoir recours à un moteur de comparateur de voyages en ligne pour gagner du temps mais son utilisation se révèle encore fastidieuse à côté de ce que sera capable de vous offrir le web sémantique.Le web sémantique changent radicalement la donne puisque les moteurs vont être capables cette fois de saisir le sens du contenu des pages web et donc de l'interpréter en fonction de vos requêtes. Par exemple vous serez en mesure de demander directement en langage naturel à votre moteur "où puis-je trouver un séjour pour Ténérife à moins de 500 € et pour 2 personnes ?". Les moteurs vous afficheront alors une liste d'offres correspondant à votre critère. Ils assembleront pour vous les informations qu'ils seront allés chercher. Pour poursuivre la préparation de votre séjour, vous pourrez leur demander également "quels sont les hôtels à Ténérife qui acceptent les animaux domestiques ?" ou "quelle est la température de l'eau à Santa Cruz de Tenerife au cours du mois de juillet ?".En fait sans doute aurons nous chacun notre propre petit logiciel (agent logiciel) pour effectuer ce type de recherche intelligente. Nous lui poserons notre question, et celui-ci se chargera pour nous d'aller identifier les bonnes pages web au sein du réseau, d'en lire le contenu et de l'interpréter pour nous restituer en bout de course une réponse la plus "parfaite". Il est envisager aussi que ces agents puissent "dialoguer" entre eux pour s'échanger des données et "s'aider" ainsi à répondre aux questions de leurs propriétaires.Ce changement cependant n'est pas pour tout de suite. Il va réclamer du temps car en premier lieu il est question que toutes les pages web quelque soit leur format (site web, wiki, blog, réseau social, etc.) soient enrichies dans leur structure, dans leur code source pour que leur contenu soit exploitable par ces agents intelligents.Il y a aussi ton dossier Pierre intitulé "que nous prépare le web 3.0" et cette page en particulier qui livre un exemple analogue et plus résumé encore : http://pro.01net.com/editorial/506931/le-web-intelligent-prend-forme/ Comment from Dominique Rabeuf: @BorisLe sujet du Web Sémantique est beaucoup trop vaste pour pour être évoqué sur un seul plateau. Comment from : @ Dominique : je ne sais pas si tu as lu les commentaires précédents ... on ne souhaite pas s'éterniser sur le web sémantique ou sur les autres concepts "bouillonnant" du web mais évoquer un exemple concret pour chacun d'entre eux ... veux tu nous y aider ? Comment from Dominique Rabeuf: J'ai mis en blog un exposé préliminaire (que tu as vu) sans illustrer par des exemples précis.Je vais m'attacher à mettre en évidence des exemples concrets, non triviaux ni tarte à la crème, car les lieux communs envahissent le Web Comment from : Très bien ! en plus du web sémantique on peut envisager le web squared, le web des données, le web symbiotique ... pour ma part je vais regarder du côté de web des données car proche du sémantique @ tous ... et cet exemple concernant le sémantique ça vous parle ? Comment from Vincent Berthelot: Mais ton plateau il dure 4 heure parce que la franchement c'est trop large trop ambitieux, moi j'aurai seulement traiter un tres beau sujet dont tu es l'auteur :Quelles sont les valeurs humaines montantes sur le web ? Pourquoi ?Je trouve cet angle passionnant et déjà tellement riche, tu va le ramener a des histoires de bits et de pipo avec ton web squared ;-) Comment from Bruno Delpeuc'h: @BorisA propos des moteurs de recherche sémantique, j'en teste un dans sa version béta depuis plus d'un an et ne peux que te recommander ainsi qu'à tous les autres de l'essayer : Yauba http://www.yauba.com/A propos du thème du débat, je partage la proposition de Vincent de maintenir "Quelles sont les valeurs humaines montantes sur le web ? Pourquoi ?" autrement ça va déraper. Tu as déjà là matière à réflexions. Le futur du Web c'est une architecture décentralisée et distribuée où l'utilisateur est placé en son centre/coeur. On y tend plus vite qu'on ne le pense avec : le P2P, le temps réel, le cloud, etc... Le Web de demain c'est aussi celui de la confiance. Enfin la thèmatique que tu abordes me fait penser à mes auteurs préférés de la cyberculture : Dawkins, Gibson, Stephenson, etc. Comment from Dominique Rabeuf: Très bon recentrage car il n'y a pas eu d'apport technologique majeur (si ce n'est des améliorations pour suivre la montée en puissance de l'utilisation) depuis 1998-2000 alors que l'usage du Web a bien évolué depuis.La vision initiale business a éclaté dans la fameuse bulle en l'an 2000.Un renouveau technologique émerge tant sur le Web que plus généralement sur les réseaux mais il n'est pas encore disponible pour le grand public. Attention, humain trop humain.Alors que le Web favorise les communications entre les groupes sociaux et les différentes cultures on voit surtout émerger des réseaux très ordinaires (clubs de potaches, supporters, fans club), des chapelles doctrinaires, des rassemblements autour de gurus.Les associations, communautés, réseaux sociaux existent depuis longtemps, pour le meilleur et pour le pire. Considérons plutôt que le Web amène la fin des transferts hiérarchisés, uni directionnels de l'information et des contenus. Les moyens de communications supportés par le Web ouvre le dialogue généralisé. Les grands perdants seront les adversaires du dialogue. Comment from Stanislas Jourdan: Bonjour à tous, C’est vrai que Baris a jeté un beau pavé dans la mare... Sauf que la mare est très grande !! Du coup beaucoup de sujets divers se retrouvent englobés dans le sujet de départ. Comme le dit Vincent : attention à ne pas nous disperser ! Moi même j’ai un peu du mal à suivre ;-)Ceci dit vu la richesse des échanges, on ne va pas s’en plaindre :) Allez, je vais essayer de clarifier le truc. Pour moi, le sujet se déroulerait de la sorte :1. Qu'est-ce qui a fait progresser le web jusqu'à aujourd'hui ? (le bon la brute ou le truand ;-) et parallèlement : Quelles sont les valeurs montantes du web ?2. L'équilibre (trépied) est-il menacé ? Comment sauvegarder l'équilibre face à la massification des usages, l'arrivée de nouveaux types de business et l'évolution de la techno (web squared etc , mais sans rentrer dans le detail) ?Est-ce une bonne trame selon vous ? Comment from : @ Vincent : c'est vrai que le sujet est posé d'une manière ambitieuse. Il est parfois nécessaire d'élargir sa vision le plus possible pour répondre à une question. Alors j'ai élargi et je pense même que l'on pourrait encore faire davantage. Mais ta remarque est fondée, et je ne pense pas que nous aurons le temps de répondre scrupuleusement une à une aux questions présentées ci-dessus dans le prompteur ... à moins de disposer de 4 heures comme tu le dis ;-).Il faut désormais prendre ces questions comme un cadre de réflexion général au plateau.Si je prends du temps avant le plateau pour tenter de définir des concepts clefs du web d'une manière simple et qui fasse consensus (enfin j'essaye) c'est pour nous éviter justement d'avoir à débattre sur ces aspects lors du plateau (car là nous n'en finirions plus) et aussi pour donner à nos webspectacteurs des éléments de compréhension les plus simples possibles. Notre but ne sera pas de débattre de ce qu'est le web sémantique mais de voir dans quelle direction il nous emmène.Nous avons donné au plateau le sous-titre suivant : "Quelles valeurs animent le web et où prennent-elles leur source ?" ou autrement formulé par Stanislas "Qu'est-ce qui a fait progresser le web jusqu'à aujourd'hui ? et parallèlement : "Quelles sont les valeurs montantes du web ?"... nous viendrons donc à la question "Quelles sont les valeurs humaines montantes sur le web ? Pourquoi ?". Par contre cette dernière question est un peu trop réductrice pour résumer à elle seule le plateau à mon avis. Et puis il y aura un 2eme plateau donc tout n'est pas perdu pour l'aborder seule (sous réserve de ce que nous aurons pu faire sur le premier).@ Bruno : je vais tester yauba.com merci... cependant parce qu'il n'existe pour ainsi dire aucun contenu sur le web (ou si peu) affichant des métadonnées je ne pense pas qu'il puisse nous donner une idée fiable de ce que sera le web sémantique.Nous resterons bien cadré car grâce à Vincent, Dominique et toi, nous avons une idée plus précise du débat qui nous attend ;-)La cyberculture ? tiens mais où est-elle passée justement ? @ Dominique : tu parles d'un "renouveau technologique" qui émerge ... aurais tu le moyen de développer ? quelle belle conclusion que ta phrase : "Les grands perdants seront les adversaires du dialogue."@Stanislas : comme dit à Vincent : les questions énoncées dans le prompteur peuvent être prise comme un cadre général et non comme un sommaire obligatoire@ tous : je n'ai pas pris le sujet par le dos de la cuillère mais vos remarques vont nous permettre d'avoir conscience de l'écueil qui nous attend si nous nous égarons trop. merci infiniment pour votre sagacité Comment from Dominique Rabeuf: @ BorisLe renouveau technologique est largement évoqué sur d'autres plateaux Comment from Vincent Berthelot: Là franchement si tout le monde veut jouer à je recentre le recentrage mais je vous ai compris ça va devenir pesant...Tu veux en faire un sujet Businness, technique ou Philo, Boris ?La philosophie me parait particulièrement adapté, avons-nous trahi l'idéal du web social ? Comment from Dominique Rabeuf: Ou encore le Web Social s'est il vaporisé dans le dérisoire (Entropie) ou a t'il été envahi par des intrusions mal venues (Marketing 2.0 outrancier - Personal Branding Egotique) ?  Comment from Bruno Delpeuc'h: Bonjour @tous,@BorisJ'essaie de répondre aux 3 questions principales en me limitant à donner des orientations par l'utilisation de mots-clés. 1/ "Quelles valeurs animent le web et où prennent-elles leur source ?" et/ou "Qu'est-ce qui a fait progresser le web jusqu'à aujourd'hui ?"On trouve les origines de ces principes/valeurs culturelles dans : la cyberculture, le mouvement Open source, les BBS, Usenet, BitNet, Fidonet, Tim Berners Lee qui crée le WWW, etc.Les valeurs véhiculées par le Web sont : l'ouverture, l'interconnexion, la communauté, l'intelligence collective, la liberté, la collaboration, l'échange, le partage, la transparence, la créativité, la gratuité, etc.Les progrès apportés par le Web : la facilité d'utilisation pour tous, la possibilité de se regrouper autour de centre d'intérêts commun en créant des communautés et de partager facilement, la gratuité pour tous, etc.Concrètement les progrès du Web pour l'utilisateur final : moteurs de recherche, réseaux sociaux, blogs, encyclopédies, sites de partage en tout genre, flux RSS, le temps réel (eg Twitter), etc.2/ "Quelles sont les valeurs montantes du web ?"Amha il serait intéressant d'évoquer d'abord l'évolution des standards technologiques c'est-à-dire les standards du W3C. Puis d'évoquer l'évolution des usages des utilisateurs et les nouveaux comportements pour terminer par ce qu'offrira le web sémantique et plus largement le web de demain. 3/ "Quelles sont les valeurs humaines montantes sur le web ? Pourquoi ?"Amha elles découleront de l'analyse que vous ferez ensemble sur le plateau des comportements et usages des utilisateurs qu'ils ont avec les outils et technologies.Selon moi, la technologie s'adaptant de plus en plus à l'utilisateur final, l'être humain va de plus en plus pouvoir exprimer son humanité mais aussi son inhumanité. On peut déjà l'observer... Le web n'est que le miroir de ce que nous sommes. Thématique ambitieuse et passionnante, je vous souhaite un bon débat et plateau !    Comment from Stanislas Jourdan: Un article intéressant de Patrice Lamothe : http://www.cratyle.net/fr/2010/03/11/la-troisieme-frontiere-du-web/Selon lui, le web a 3 principes fondateurs qu'il convient de démocratiser (il appelle du coup ces principes "frontières") :1- Permettre à chacun d’accéder à tout type de document2- Permettre à chacun de diffuser ses propres documents3- Permettre à chacun d’organiser l’ensemble des documents (frontière que l'on commence à peine à franchir)"Dire que la prochaine étape du développement du Web est la démocratisation de la capacité de l’organiser, c’est simplement constater que des trois brins d’ADN initiaux du Web, celui-là seul n’a pas atteint le niveau de développement des autres. Qu’il constitue à proprement parler la nouvelle frontière du projet."intéressant non ? Comment from Dominique Rabeuf: Bon il est clair qu'il faut un premier plateau d'introduction au Web SémantiqueLe sujet commence à faire tache d'huile dans une mare éclairée par des lucioles dont très peu sont pertinentes.Les fondements de la sémantique relèvent de la Logique de la Philosophie et de la Linguistique.Les mots ont un ou plusieurs sens primitifs et leurs assemblages sont des désignations et indications dont l'évaluation de contenu n'obéit pas à une logique binaire.Le W3C, organisation créatrice du Web, a formalisé la sémantique dans le contexte de la standardisation du Web.  Ce n'est pas pour autant que cela se retrouve de facto et par magie dans des applications récréatives certes mais hors sujet. Comment from : @ VincentPar nécessité je pense que nous prendrons de la hauteur car le sujet l'impose. Après que l'on appelle cela de la philosophie ou autre cela n'a pas tellement d'importance. Et puis la "philosophie" ne suffit pas. En ce qui me concerne les constats que je fais ont des implications très concrètes sur la manière dont les entreprises sont présentes sur le web et notamment sur les réseaux sociaux. Il y a donc aussi une grande part de business à évoquer. Et bien entendu la technologie est très importante dans ce sujet.Si tu entends par le web social, le web comme lieu de socialisation ... alors oui tu fais bien de l'évoquer. Ta question "avons-nous trahi l'idéal du web social ?" est intéressante. Nous pouvons l'avoir à l'esprit dans la trame globale du débat.@ Bruno : Un grand merci pour ton apport et en particulier pour avoir listé les valeurs véhiculées par le web ! Je rajouterais la cohérence, la confiance et peut être aussi l'universalisme et la connaissance (osons ce dernier terme car après tout l'intelligence collective devrait tendre vers ce type de valeur ajouté). @ Stanislas : c'est effectivement là un éclairage supplémentaire très intéressant .. et sous l'angle des usages ce qui a le mérite d'enrichir les visions plus technologiques (sémantiques, Squared, etc.)au fait. où classe-t-il les sites perso ? @ Dominique : maintenant il s'agit de trouver des intervenants pour en discuter ;-) Comment from Dominique Rabeuf: @ BorisConcernant un plateau d'introduction au Web Sémantique, ma suggestion est de suivre le mode dé déroulement du plateau consacré à l'Entropie 2.0.Chaque intervenant effectue ses propres recherches documentaires et expose au début du plateau ce qu'il en a tiré. Comment from : Voici de la matière pour le plateau, si tant est que nous en ayant besoin mais comme elle vient de "l'inventeur" du concept web 2.0 elle mérite cependant un petit détourTim O'Reilly estime que nous vivons une guerre du web car certains acteurs agissent selon une logique d'enfermement alors que le web par définition est ouverture... http://radar.oreilly.com/2009/11/the-war-for-the-web.htmlLaurent dupin évoque cet article dans un post intitulé : "L’utopie du web 2.0 risque t-elle de mourir?"http://blog.viadeo.com/fr/lutopie-du-web-2-0-risque-t-elle-de-mourir/2009/11/26/ Comment from : @boris cette logique d'enfermement, on la retrouve surtout sur le mobile (bientôt sur le reader). Mais, pour le moment, le web est relativement épargné (mettons Google et son moteur de recherche à part).Sur le plateau, je tenterai de répondre aux questions posées en donnant des exemples simples et concrets (comme l'a fait bruno dans son commentaire).à bientôt ! Comment from : @Jean-Baptiste : et bien super, les exemples sont effectivement précieux pour un sujet comme le notre ! j'ai hâte d'être mercredi ;-) Comment from Dominique Rabeuf: Statégie du renouveau de l'enfermementSplinternetDéjà mentionné mais cela mérite d'être considéré  Comment from : @Dominique ; merci, et pour le coup cette stratégie de l'enfermement dépasse le web pour empiéter sur l'internet tout entier Comment from : j'aime bien le manifeste des évidences ... écrit il y a plus de 10 ans déjà !!http://www.cluetrain.com/manifeste.html Comment from Véronique Da Costa: Le début du débat est assez proche de mes préoccupations : j'ai encore beaucoup de travail à faire avec aquidonner.com et la page fan :-) Comment from Dominique Rabeuf: Séisme à Haïti et WebHaiti Earthquake Blog and Twitter ResourcesIl y a eu quand même beaucoup d'initiatives utiles Comment from Raoul Mengis: Web3.0 mobileVoici des liens de conférence et qui peut intéresser tous les lecteurs.Toujours d'actualité en 2010 : Date Lien2006 http://www.1info.com/asp.html2008 http://www.1info.com/4w3.html  Comment from : Je ne découvre ce sujet que maintenant.Une question qui me reste en suspend: - Quels sont des exemples de technologies et de business qui se sont formés sur le web mais qui n'ont pas fonctionné par faute d'humanisation (pas de masse critique, le côté humain du service?)Et décliner cette question avec ces petites soeurs: - Quels sont des exemples de business humanisant qui se sont formés sur le web mais qui n'ont pas fonctionné par faute de technologie adaptées? - Quels sont des exemples de technologies humanisant qui se sont formées sur le web, mais qui n'ont pas fonctionné par faute de bussines adaptées? Le vecteur d'innovation? Comment from Rodica Chelcea: trouve ce webcast : Excellent !Réflexion, questionnements indispensables sur l’actualité et le future du Web, pour qu’il reste humain… Comment from : Merci Rodica pour votre commentaire d'encouragement!Oui parce qu'ils sont rares et donc précieux.Le questionnement de fond sur le web pour faire de celui-ci non pas seulement un outil technologique ou une manne commerciale mais aussi et surtout un support de notre évolution d'être humain, de notre conscience me parait manquer cruellement alors que nous sommes précisément en train de vivre une crise qui n'est justement pas seulement une crise de la dette / finance / économie mais aussi et surtout une crise de la place de l'homme dans le tout.Or le web aurait selon moi son rôle à jouer en tant que support d'une intelligence collective naissante.Si nous ne lui trouvons pas une place , celui-ci pourrait manifester une contre évolution, une sorte de pourrissement qui alors lui sera fatal où tout au moins fera de lui un sous produit, une tentative avortée en tant que support (potentiel) de notre intelligence collective. Ce pourrissement a déjà commencé avec le téléchargement dit illégal selon moi qui s'il était un acte de désobéissance éclairé dans ses débuts est devenu à force de camper sur ses positions totalement contre productif (j'en parlais ici il y a 2 ans déjà et il faudrait que j'écrive la suite : http://techtoc.tv/BorisPerchat--Boris-Perchat/blog/69/ )L'intelligence collective c'est l'une de notre prochaine frontière car les problèmes qui se posent à nous ne peuvent se résoudre du fait de leur complexité selon des approches expertes réservées aux seuls spécialistes mais selon des approches transversales et collectives où toute personne est une pièce potentielle de la réponse.Si nous ne répondons pas avec force au rôle que nous voulons donner au web dans les prochaines années, je dirais même peut-être cette année, nous allons au devant de nouvelles surprises (désagréables) qui finirons de faire de celui-ci une opportunité manquée de tirer notre évolution d'être humain vers le haut.Sa dimension technologique se doublera de plus en plus d'une dimension sécuritaire (comme cela a commencé avec HADOPI et les autres) et sa dimension business va se traduire de plus en plus par des rivalités pour le contrôle de l'internet (Anonymous vs FBI + majors) (FREE vs ORANGE + SFR + BOUYGUESTEL). Ce qui relève de l'humain dans le web aura été chassé, piétiné et oublié car on estime que l'humain c'est la dimension faible. Dans les premiers temps du web avant les années 2000, on prenait plus le temps d'aborder cette dimension, à l'époque la notion d'"intelligence collective" était davantage considérée.Le moteur humain du web est cassé et les tentatives pour le réparer sont rares (et oserais-je dire inexistante .. sauf exception ici sur cette page :-)Oui l'humain est encore assimilé à une certaine faiblesse (par exemple afficher ses sentiments humains est un signe de faiblesse dans une société technologique et orientée business qui ne tolère pas des telles manifestations). Pourtant il n'y a pas de grandes révolutions, de grandes avancées de l'histoire qui n'ait été d'abord un changement de la conscience humaine.Et justement nous sommes à tel rendez-vous lequel est sans doute beaucoup plus important que ceux que l'on a pu recenser dans l'histoire connue de l'humanité. L'humain est la porte d'entrée de notre futur... c'est pas compliqué c'est nous l'humain, et c'est pas un IPAD ou un forfait illimité fut-il à 30, 15 ou 0 € qui va nous "sauver" ou faire le boulot à notre place.Encore merci!PS : des fois je me mets à penser que des entrepreneurs du web se liguent pour former un nouvel ordre de chevalerie lequel affirmerait avec force des valeurs et vertus nobles qui tireraient davantage vers la dimension humaine le web dans son entier... mais je rêve n'est-ce pas ? ;-)Qu'en pensez-vous Rodica ? Comment from Frédéric BASCUNANA: bon, tout indique qu'il faille prévoir une suite à ce sujet de plateau, Boris n'hésite pas ;-) Comment from : merci Frédéric pour la relance ;-) Comment from : Frédéric, tu as raison, c'est décidé je suis partant pour un nouveau plateau !L'actualité du web et aussi du net plus globalement ces 2 dernières années -depuis donc le dernier plateau- s'est enrichie de faits (MegaUpload, free, neutralité...) qui à mon avis peuvent recevoir un éclairage intéressant une fois abordés sous l'angle du triptyque TECHNOLOGIE / BUSINESS / HUMAIN.Je réfléchis à un prompteur qui devrait reprendre certains points évoqués dans mon commentaire ci-dessus du 31 mars.En outre, je vois si je ne peux pas parvenir à la formulation simple et concise de 4 ou 5 postulats illustrant la pertinence de ce découpage TECHNOLOGIE / BUSINESS / HUMAIN en m'inspirant de ce qui aura été dit lors du premier plateau et en portant à la connaissance des membres de notre communauté de nouveaux éléments auxquels j'ai aboutis depuis celui-ci.En voici par exemple un premier ... et je salue les participants du premier plateau, Youssef, Thierry, Pierre, Jean-Baptiste et les commentateurs membres de TTT qui ont à leur façon concouru à sa définition ;-) Le voici : Le découpage HUMAIN / TECHNOLOGIE / BUSINESS n'est pas la réalité. Ce découpage est plus à considérer comme une carte, une grille de lecture du web. Dans la réalité bien évidemment ces 3 sphères sont imbriquées et se nourrissent mutuellement.Nous pourrons commenter ces postulats avant le plateau par commentaires interposés et nous pourrons également les évoquer lors du plateau en les évoquant tour à tour telle une trame ... Dans tous les cas, je voudrais parvenir à une préparation de plateau qui nous permette un échange ... comment dire... productif, enthousiaste ! Comment from : Frédéric,J'ai écrit le prompteur (ci-dessous). Je pensais comme dit dans mon commentaire précédent écrire 2 textes (une description + un rappel des postulats) mais finalement tout tient en un seul ce qui est préférable je pense.Qu'en penses-tu ?Je cherche maintenant une image pour l'illustrer.Titre : Comment équilibrer les sphères de la technologie, du business et de l'humain sur le web ?Sous titre : Le temps est venu de résoudre les contradictions qui animent le web et de faire de celui-ci un vecteur d'évolution de notre civilisationDescriptif :Le découpage HUMAIN / TECHNOLOGIE / BUSINESS n'est pas la réalité. Ce découpage est plus à considérer comme une carte, une grille de lecture du web. Sur le terrain bien évidemment ces 3 sphères sont imbriquées et se nourrissent mutuellement. Il est donc arbitraire de dire que l'une est plus importante que l'autre. Par contre à certains moment de l'évolution du web et de l'évolution de notre société / civilisation, et spécialement en période de crise comme c'est le cas actuellement, il peut être fait un rappel sur la nécessité de trouver un équilibre nouveau entre ces 3 sphères et notamment de réaffirmer la sphère de l'humain si celle-ci était inexistante, inaudible à côté des 2 autres. En premier lieu, il en va de l'évolution du web lui-même puisqu'il est une évidence que le web est marqué dans son code génétique par des valeurs qui ne sont autres qu'humaines et notamment le partage, la collaboration, le lien, le libre. Or ces valeurs ne sont ni propres au business (compétition et concurrence) ni à la technologie. Nier la dimension humaine du web c'est à coup sûr préparer son enterrement.Faut-il en effet rappeler que Tim Berners Lee, co-fondateur du web, a légué ses idées et ses inventions technologiques (dont le lien hypertexte, l'HTTP et le HTML) à la communauté des hommes toute entière sans chercher à en tirer un avantage et notamment commercial. S'il les avait brevetées, le web n'existerait pas sous sa forme actuelle. L'acte fondateur du web a été un geste humain, un acte de don.En second lieu, il est vital de rééquilibrer les 3 sphères, parce que le web est devenu un rouage de notre civilisation et qu'en tant que tel il favorise son avancement, sa stagnation ou sa régression. Son évolution impacte l'évolution globale de la société. Il a un rôle à jouer dans la crise de civilisation que nous traversons et nous pouvons l'identifier et le favoriser ou au contraire l'empêcher. A nous de choisir. Le questionnement de fond sur le web pour faire de celui-ci non pas seulement un outil technologique ou une manne commerciale mais aussi et surtout un support de notre évolution d'être humain, de notre conscience me parait manquer cruellement alors que nous sommes précisément en train de vivre une crise qui n'est justement pas seulement une crise de la dette / finance / économie mais aussi et surtout une crise de la place de l'homme dans le tout.Le web pourrait jouer le rôle de support d'une intelligence collective naissante.A contrario, si nous ne trouvons pas une place noble au web dans ce grand chambardement planétaire, celui-ci pourrait manifester une contre évolution, une sorte de pourrissement qui alors lui sera fatal où tout au moins fera de lui un sous produit, une tentative avortée en tant que support (potentiel) de notre intelligence collective. Le téléchargement dit "illégal" en pair à pair (P2P) mais aussi le direct download (DDL) et le streaming vidéo des contenus marchands, sont une illustration de cette dégénérescence qui a déjà commencée à se répandre sur le web. Si ces pratiques étaient un acte éclairé à leurs débuts, principalement le pair à pair (P2P), elles sont devenues avec le temps totalement contre productives car les protagonistes campent chacun de leur côté sur leurs positions (les internautes vs les majors) et aujourd'hui cela éclate en une guerre qui porte préjudice à l'esprit du web, le referme (HADOPI, ACTA) et le radicalise (Anonymous).L'intelligence collective c'est l'une de notre prochaine frontière car les problèmes qui se posent à nous ne peuvent se résoudre du fait de leur complexité selon des approches expertes réservées aux seuls spécialistes mais selon des approches transversales et collectives où toute personne est une pièce potentielle de la réponse.Si nous ne répondons pas avec force au rôle que nous voulons donner au web dans les prochaines années, je dirais même cette année, nous allons au devant de nouvelles surprises (désagréables) qui finirons par faire de celui-ci une opportunité manquée de tirer notre évolution d'être humain vers le haut.Sa dimension technologique se doublera de plus en plus d'une dimension sécuritaire (comme cela a commencé avec HADOPI et les autres) et sa dimension business va se traduire de plus en plus par des rivalités pour le contrôle de l'internet (Anonymous vs FBI + majors) (FREE vs ORANGE + SFR + BOUYGUESTEL).Ce qui relève de l'humain dans le web aura été piétiné car on estime que l'humain c'est la dimension faible. Or il n'y a pas de grandes révolutions, de grandes avancées de l'histoire qui n'aient été d'abord ou aussi un changement de la conscience humaine. L'humain est la porte d'entrée de notre futur. C'est pas compliqué... c'est nous l'humain ! Et c'est pas un IPAD ou un forfait illimité fut-il à 30, 15 ou 0 € qui va nous indiquer le voie à suivre et faire le boulot à notre place ! Comment from Jean Fréor: Hello Boris, je me permets d'intervenir pour rectifier le tir sur la partie purement fonctionnelle : c'est à TOI de créer le sujet à l'aide du bouton "Proposer un sujet" présent dans la barre de nav : http://techtoc.tv/proposer_un_sujet(Tout le monde peut créer des sujets, c'est l'esprit même de cette webtv !)Ce sujet sera créé en mode "brouillon", ce qui ne t'empêchera pas de le modifier à ta guise, et surtout de discuter de son contenu éditorial mais seulement via l'onglet "Discussions confidentielles" (qui n'est visible que par les rédacteurs d'un sujet et les community managers).Et voilà, c'est comme ça que ça marche la webtv participative : en mode "do it yourself" ! Merci d'avance pour tous ces bons réflexes à développer. Comment from : tu as raison Jean ... c'est pas que je ne voulais pas le faire mais je crois que je fais un peu mon timide ;-)je vais le créer cet après midimerci pour ta bienveillance ;-) Comment from : Hello à tous!c'est avec plaisir que je vous informe chers membres de TTT et contributeurs de cette page qu'un projet de plateau est actuellement en cours qui va tenter de poursuivre le débat que nous avions entamé et si je puis dire sur une octave plus haute puisqu'il envisage s'il est financé de traiter de la question suivante :Une gouvernance de l'internet par le peuple des internautes est-elle envisageable ?http://techtoc.tv/event/3509/usages-du-web-social/subversive-tv/une-gouvernance-de-l-internet-par-le-peuple-des-internautes-est-elle-envisageableles commentaires ont déjà débuté... vous êtes les bienvenus !