Email     Password  
Connection | Subscription
Le véritable ennemi de la laïcité, et de façon générale, de la raison, c'est le littéralisme - quelle que soit la religion. Dans cet extrait magistral de "The West Wing" (une des séries que j'ai placées dans mon Pathéon intérieur des meilleures jamais réalisées), le personnage de "POTUS" fait quelque chose que nos dirigeants devraient aussi savoir (pouvoir ? vouloir ?) dire régulièrement. Là est la pédagogie qu'il faut inlassablement déployer. (pardonnez la version française, je n'ai pas trouvé la V.O. sous-titrée, mais c'est suffisamment éloquent). Je tenais à vous soumettre cet extrait car il faut aller sur France Culture (au mieux !) pour trouver dans les médias un minimum de pédagogie sur ces sujets : or il faut développer l'esprit critique des populations avec une urgence bien plus grande que jamais. Inutile de rappeler pourquoi. Auriez-vous - si vous étiez dans la classe politique - pris soin de rappeler ces basiques ? Si oui comment ?   PS/update : lire les précieux commentaires de Pascal Roulois ci-dessous, en complément indispensable, il les a initialement déposés sur la version Linkedin, où je suis plus actif, de ce post :)   "Oui, il est essentiel de développer 3 choses en même temps: - l'esprit critique. Tu l'as dit.   - la connaissance. Il ne peut y avoir d'esprit critique sans connaissances. Et cet extrait le montre parfaitement. L'esprit critique du Président s'appuie sur la connaissance aiguë du sujet. Or, on néglige la connaissance, et le relativisme triomphant en est partiellement la cause. Une personne qui a fait 7 ans de théologie n'a rien à voir avec la personne lambda qui s' autorise à interpréter un texte du haut de son inculture, pour ensuite se présenter comme le garant de la parole, et tromper les croyants. De même, la culture des humanités est indispensable. C'est ce qui donne le sens. C'est bien de savoir calculer. C'est aussi bien de savoir être.   - le contrôle inhibiteur. Être capable de se contrôler, ne pas tout s'autoriser. Cela s'apprend. On sait que les enfants qui sont entraînés à résister à la tentation deviennent des adultes capables de mieux contrôler leur comportement et de moins subir ce que Roy Baumeister appelle l'épuisement de l'ego.   Je rappelle aussi une chose capitale: un élève qui sort aujourd'hui de Terminale aura eu entre 800 et 1000 heures de français de moins qu'un   terminale de 1980. Allez vérifier.   Autant de textes de grands auteurs, subtils et profonds, non étudiés. Autant de mots non appris. Autant d'expériences non étudiées. Savez-vous que la violence physique se manifeste lorsqu'on n'a plus de mots ? On accède aux souvenirs quand on accède au langage. Plus la langue est riche, plus on peut accéder aux souvenirs, et plus l'esprit critique est aiguisé.   Savez-vous tout ce qu'on apprend avec Hugo, Shakespeare, Voltaire, Le Clezio...   Quand on pense qu'on propose aujourd'hui aux plus jeunes une version simplifiée du club des 5. Si, si.   Dans les classes, combien d'affiches publicitaires sont étudiées en lieu et place de Maupassant ? PISA, cette supercherie, dit qu'il vaut mieux savoir lire un plan de métro qu'un texte littéraire. PISA évalue ce qui est utilitaire. Je n'invente rien, allez lire les items de littéracie proposés. Je l'ai fait. On construit des prisons mentales, on appauvrit la culture. Alors il ne faut pas s'étonner qu'on ne puisse pas comprendre des textes vieux de plusieurs centaines d'années."   (Pascal Roulois)   PPS / update :  et Pascal cite ensuite ces propos très utiles :   Si tu veux des choses plus intelligentes que ce que j'ai écrit, alors lis ceci, et tu comprendras combien ton post sensé est en dessous de la réalité. Voici la manière dont fonctionne tout être humain. "An event happens, and we immediately try to think how the event is related to an established schema. If the event is not consistent with a schema, and this event is important to us, we usually feel obligated to reconcile the inconsistency." Ce qui suit est extrait de Kahneman, Thinking fast, thinking slow :   « People who are cognitively busy are also more likely to make selfish choices, use sexist language, and make superficial judgments in social situations As Bargh had predicted, the young people who had fashioned a sentence from words with an elderly theme walked down the hallway significantly more slowly than the others. Reciprocal priming effects tend to produce a coherent reaction: if you were primed to think of old age, you would tend to act old, and acting old would reinforce the thought of old age. The evidence of priming studies suggests that reminding people of their mortality increases the appeal of authoritarian ideas, which may become reassuring in the context of the terror of death. A reliable way to make people believe in falsehoods is frequent repetition, because familiarity is not easily distinguished from truth We are evidently ready from birth to have impressions of causality, which do not depend on reasoning about patterns of causation. They are products of System 1   When System 2 is otherwise engaged, we will believe almost anything. System 1 is gullible and biased to believe, System 2 is in charge of doubting and unbelieving, but System 2 is sometimes busy, and often lazy. Indeed, there is evidence that people are more likely to be influenced by empty persuasive messages, such as commercials, when they are tired and depleted. The confirmatory bias of System 1 favors uncritical acceptance of suggestions and exaggeration of the likelihood of extreme and improbable events. The tendency to like (or dislike) everything about a person—including things you have not observed—is known as the halo effect. It is one of the ways the representation of the world that System 1 generates is simpler and more coherent than the real thing »   Ma réponse à Pascal ne vous enchantera guère :   Oui j'avais lu tout cela, et je t'avoue être justement dans une dynamique (volontairement) un peu larvesque (je suis à deux doigts de développer une tendance nihiliste) : je n'ose pousser le bouchon jusqu'à confronter mes pairs à ces réalités (qui m'ont beaucoup fait phosphorer), disons que pour me protéger de toute polémique excessive, je procède par petites inspirations... (du "nudge" - à très modeste niveau) Tu sais, à propos de littéralisme, nous sommes notamment confrontés à des gens qui prennent littéralement à la lettre les 1600 pages d'un "guide" rédigé avec une application qui fait froid dans le dos, par un théoricien de D*ae*sh (« Appel à la résistance islamique mondiale »)   Tout ça est écrit, diffusé, exploitant les "fou utiles" radicalisés - mais parfaitement planifié. Autre exemple, « la stratégie des mille entailles » par Abou Mohammed Al-Adnani (émir de Da*es*h) : elle aussi littéralement exploitée... je t'enverrai en privé ce qui y est écrit, c'est exactement ce qui inspire toutes les attaques dont nous sommes victimes depuis des années. Et en effet, les gens en pleine surcharge cognitive sont incapables de s'y intéresser vraiment (et j'en fais partie) - ce qui permet au phénomène d'enfler...         PPPS / update : un excellent complément sur la notion de #laïcitédynamique - proposé sur Linkedin aussi par le très sage Mohamed DAHROUCH :   « Bonjour Frédéric Bascuñana , effectivement « un bel exercice de style » de « The West Wing », j’apprécie de façon certaine les réponses avisées de nos ami(es)...Mais, il m’apparaît que les esprits critiques, la connaissance ne peuvent plus s’inscrire dans une laïcité de neutralité (liberté de cultes, liberté d’expression, liberté d’association....), le cadre doit devenir un cadre de laïcité dynamique, dans le premier sens du terme...Aujourd’hui, à l’ère du numérique, où notamment sur   les réseaux sociaux « la propagande » se réalise sans contrôle, une laïcité dynamique s’impose....sans pour autant devenir elle-même une propagande! L’esprit critique, l’analyse, la connaissance permettant de s’élever de son cadre au quotidien et même de celui familial sont fondamentaux pour une vie sociale toujours meilleure et respectueuse de l’autre et donc de soi-même !   #laïcitédynamique  »     Bref, comme la discussion est plus riche sur Linkedin, voici le lien : http://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:6728587513411198976/  
Here's my feedback:
Leave me give my opinion...
Misc infos
Format : Article
Treatment : Debate
Notes
Speakers (1)
AUDIENCE
 
 
If I sponsored this subject?

Le véritable ennemi de la laïcité, et de façon générale, de la raison, c'est le littéralisme - quelle que soit la religion.

Dans cet extrait magistral de "The West Wing" (une des séries que j'ai placées dans mon Pathéon intérieur des meilleures jamais réalisées), le personnage de "POTUS" fait quelque chose que nos dirigeants devraient aussi savoir (pouvoir ? vouloir ?) dire régulièrement. Là est la pédagogie qu'il faut inlassablement déployer.

(pardonnez la version française, je n'ai pas trouvé la V.O. sous-titrée, mais c'est suffisamment éloquent).

Je tenais à vous soumettre cet extrait car il faut aller sur France Culture (au mieux !) pour trouver dans les médias un minimum de pédagogie sur ces sujets : or il faut développer l'esprit critique des populations avec une urgence bien plus grande que jamais. Inutile de rappeler pourquoi.

Auriez-vous - si vous étiez dans la classe politique - pris soin de rappeler ces basiques ? Si oui comment ?

 


PS/update : lire les précieux commentaires de Pascal Roulois ci-dessous, en complément indispensable, il les a initialement déposés sur la version Linkedin, où je suis plus actif, de ce post :)

 

"Oui, il est essentiel de développer 3 choses en même temps:

- l'esprit critique. Tu l'as dit. 

- la connaissance. Il ne peut y avoir d'esprit critique sans connaissances. Et cet extrait le montre parfaitement. L'esprit critique du Président s'appuie sur la connaissance aiguë du sujet. Or, on néglige la connaissance, et le relativisme triomphant en est partiellement la cause. Une personne qui a fait 7 ans de théologie n'a rien à voir avec la personne lambda qui s' autorise à interpréter un texte du haut de son inculture, pour ensuite se présenter comme le garant de la parole, et tromper les croyants. De même, la culture des humanités est indispensable. C'est ce qui donne le sens. C'est bien de savoir calculer. C'est aussi bien de savoir être. 

- le contrôle inhibiteur. Être capable de se contrôler, ne pas tout s'autoriser. Cela s'apprend. On sait que les enfants qui sont entraînés à résister à la tentation deviennent des adultes capables de mieux contrôler leur comportement et de moins subir ce que Roy Baumeister appelle l'épuisement de l'ego. 

Je rappelle aussi une chose capitale: un élève qui sort aujourd'hui de Terminale aura eu entre 800 et 1000 heures de français de moins qu'un  terminale de 1980. Allez vérifier. 

Autant de textes de grands auteurs, subtils et profonds, non étudiés. Autant de mots non appris. Autant d'expériences non étudiées. Savez-vous que la violence physique se manifeste lorsqu'on n'a plus de mots ? On accède aux souvenirs quand on accède au langage. Plus la langue est riche, plus on peut accéder aux souvenirs, et plus l'esprit critique est aiguisé. 

Savez-vous tout ce qu'on apprend avec Hugo, Shakespeare, Voltaire, Le Clezio... 

Quand on pense qu'on propose aujourd'hui aux plus jeunes une version simplifiée du club des 5. Si, si. 

Dans les classes, combien d'affiches publicitaires sont étudiées en lieu et place de Maupassant ? PISA, cette supercherie, dit qu'il vaut mieux savoir lire un plan de métro qu'un texte littéraire. PISA évalue ce qui est utilitaire. Je n'invente rien, allez lire les items de littéracie proposés. Je l'ai fait. On construit des prisons mentales, on appauvrit la culture.

Alors il ne faut pas s'étonner qu'on ne puisse pas comprendre des textes vieux de plusieurs centaines d'années." 

(Pascal Roulois)

 


PPS / update : et Pascal cite ensuite ces propos très utiles :

 

Si tu veux des choses plus intelligentes que ce que j'ai écrit, alors lis ceci, et tu comprendras combien ton post sensé est en dessous de la réalité.

Voici la manière dont fonctionne tout être humain.

"An event happens, and we immediately try to think how the event is related to an established schema. If the event is not consistent with a schema, and this event is important to us, we usually feel obligated to reconcile the inconsistency."

Ce qui suit est extrait de Kahneman, Thinking fast, thinking slow :

 « People who are cognitively busy are also more likely to make selfish choices, use sexist language, and make superficial judgments in social situations

As Bargh had predicted, the young people who had fashioned a sentence from words with an elderly theme walked down the hallway significantly more slowly than the others.

Reciprocal priming effects tend to produce a coherent reaction: if you were primed to think of old age, you would tend to act old, and acting old would reinforce the thought of old age.

The evidence of priming studies suggests that reminding people of their mortality increases the appeal of authoritarian ideas, which may become reassuring in the context of the terror of death.

A reliable way to make people believe in falsehoods is frequent repetition, because familiarity is not easily distinguished from truth

We are evidently ready from birth to have impressions of causality, which do not depend on reasoning about patterns of causation. They are products of System 1 

When System 2 is otherwise engaged, we will believe almost anything. System 1 is gullible and biased to believe, System 2 is in charge of doubting and unbelieving, but System 2 is sometimes busy, and often lazy. Indeed, there is evidence that people are more likely to be influenced by empty persuasive messages, such as commercials, when they are tired and depleted.

The confirmatory bias of System 1 favors uncritical acceptance of suggestions and exaggeration of the likelihood of extreme and improbable events.

The tendency to like (or dislike) everything about a person—including things you have not observed—is known as the halo effect. It is one of the ways the representation of the world that System 1 generates is simpler and more coherent than the real thing »

 

Ma réponse à Pascal ne vous enchantera guère :

 

Oui j'avais lu tout cela, et je t'avoue être justement dans une dynamique (volontairement) un peu larvesque (je suis à deux doigts de développer une tendance nihiliste) : je n'ose pousser le bouchon jusqu'à confronter mes pairs à ces réalités (qui m'ont beaucoup fait phosphorer), disons que pour me protéger de toute polémique excessive, je procède par petites inspirations... (du "nudge" - à très modeste niveau)

Tu sais, à propos de littéralisme, nous sommes notamment confrontés à des gens qui prennent littéralement à la lettre les 1600 pages d'un "guide" rédigé avec une application qui fait froid dans le dos, par un théoricien de D*ae*sh (« Appel à la résistance islamique mondiale ») 

Tout ça est écrit, diffusé, exploitant les "fou utiles" radicalisés - mais parfaitement planifié.

Autre exemple, « la stratégie des mille entailles » par Abou Mohammed Al-Adnani (émir de Da*es*h) : elle aussi littéralement exploitée... je t'enverrai en privé ce qui y est écrit, c'est exactement ce qui inspire toutes les attaques dont nous sommes victimes depuis des années.

Et en effet, les gens en pleine surcharge cognitive sont incapables de s'y intéresser vraiment (et j'en fais partie) - ce qui permet au phénomène d'enfler... 

 

 


 

PPPS / update : un excellent complément sur la notion de #laïcitédynamique - proposé sur Linkedin aussi par le très sage Mohamed DAHROUCH :

 

« Bonjour Frédéric Bascuñana, effectivement « un bel exercice de style » de « The West Wing », j’apprécie de façon certaine les réponses avisées de nos ami(es)...Mais, il m’apparaît que les esprits critiques, la connaissance ne peuvent plus s’inscrire dans une laïcité de neutralité (liberté de cultes, liberté d’expression, liberté d’association....), le cadre doit devenir un cadre de laïcité dynamique, dans le premier sens du terme...Aujourd’hui, à l’ère du numérique, où notamment sur  les réseaux sociaux « la propagande » se réalise sans contrôle, une laïcité dynamique s’impose....sans pour autant devenir elle-même une propagande! L’esprit critique, l’analyse, la connaissance permettant de s’élever de son cadre au quotidien et même de celui familial sont fondamentaux pour une vie sociale toujours meilleure et respectueuse de l’autre et donc de soi-même ! 

#laïcitédynamique » 

 


Bref, comme la discussion est plus riche sur Linkedin, voici le lien :

http://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:6728587513411198976/ 

Related expertises:  éthique

[ Si vous préférez commenter ce billet sur Linkedin, c'est ICI aussi ;-) ] 

 


I find this article...




Topic brought to you by:
Loading...
Share the link: